8137 | P1980
8131 | P4620

ANNEXE VI

EXIGENCES APPLICABLES AUX AUTORITÉS POUR LE PERSONNEL NAVIGANT

[PARTIE-ARA]

SOUS-PARTIE GEN

EXIGENCES GÉNÉRALES

SECTION I

Généralités

8275 | P5350
en
ARA.GEN.105 Définitions
ARA.GEN.105 Definitions

For the purposes of this Part and of Part-ORA, the following definitions apply:

1.

“Acceptable Means of Compliance (AMC)” are non-binding standards adopted by the Agency to illustrate means to establish compliance with the Basic Regulation and its Implementing Rules;

2.

“Alternative means of compliance” are those that propose an alternative to an existing AMC or those that propose new means to establish compliance with Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules for which no associated AMC have been adopted by the Agency;

3.

“Approved training organisation (ATO)” means an organisation qualified for the issue or continuation of an approval to provide training for pilot licences and associated ratings and certificates;

4.

“Basic instrument training device model (BITD model)” means a defined hardware and software combination, which has obtained a BITD qualification;

5.

“Certification specifications (CS)” are technical standards adopted by the Agency indicating means to show compliance with the Basic Regulation and its Implementing Rules and which can be used by organisation for the purpose of certification;

6.

“Flight instructor (FI)” means an instructor with the privileges to provide training in an aircraft, in accordance with Part-FCL;

7.

“Flight simulation training device (FSTD)” means a training device which is:

(a)

in the case of aeroplanes, a full flight simulator (FFS), a flight training device (FTD), a flight and navigation procedures trainer (FNPT), or a basic instrument training device (BITD);

(b)

in the case of helicopters, a full flight simulator (FFS), a flight training device (FTD) or a flight and navigation procedures trainer (FNPT);

8.

“FSTD qualification” means the level of technical ability of an FSTD as defined in the compliance document;

9.

“FSTD user” means the organisation or person requesting training, checking or testing through the use of an FSTD to an ATO;

10.

“Grounding” means the formal prohibition of an aircraft to take-off and the taking of such steps as are necessary to detain it;

11.

“Guidance Material (GM)” means non-binding material developed by the Agency that helps to illustrate the meaning of a requirement or specification and is used to support the interpretation of the Basic Regulation, its Implementing Rules and AMC;

12.

“ARO.RAMP” means the Subpart RAMP of Annex II to the Regulation on Air Operations;

13.

“Other training device (OTD)” means an aid used for pilot training other than an FSTD that provides for training where a complete flight deck or cockpit environment is not necessary;

14.

“Part-ARA” means Annex VI to the Regulation on Civil Aviation Aircrew;

15.

“Part-ORO” means Annex III to the Regulation on Air Operations;

16.

“Part-CC” means Annex V to the Regulation on Civil Aviation Aircrew;

17.

“Part-FCL” means Annex I to the Regulation on Civil Aviation Aircrew;

18.

“Part-MED” means Annex IV to the Regulation on Civil Aviation Aircrew;

19.

“Part-ORA” means Annex VII to the Regulation on Civil Aviation Aircrew;

20.

“Principal place of business” means the head office or registered office of the organisation within which the principal financial functions and operational control of the activities referred to in this Regulation are exercised;

21.

“Qualification test guide (QTG)” means a document designed to demonstrate that the performance and handling qualities of an FSTD represent those of the aircraft, class of aeroplane or type of helicopter, simulated within prescribed limits and that all applicable requirements have been met. The QTG includes both the data of the aircraft, class of aeroplane or type of helicopter and FSTD data used to support the validation.

Aux fins de la présente partie et de la partie-ORA, on entend par:

1)   “moyens acceptables de conformité” (AMC – acceptable means of compliance): des documents non contraignants adoptés par l’Agence pour illustrer des moyens permettant d’établir la conformité avec le règlement de base et ses règles de mise en œuvre;

2)   “moyens alternatifs de conformité”: ceux qui proposent une alternative à des AMC existants ou proposent de nouveaux moyens d’établir la conformité avec le règlement (CE) no 216/2008 et ses règles de mise en œuvre pour lesquelles aucun AMC associé n’a été adopté par l’Agence;

3)   “organisme de formation agréé” (ATO – approved training organisation): un organisme qualifié pour se voir délivrer ou maintenir un agrément lui permettant de dispenser des formations en vue de la délivrance de licences de pilote, ainsi que des qualifications et des certificats associés;

4)   “modèle de système basique d’entraînement au vol aux instruments (modèle BITD)”: une combinaison définie de matériels et de logiciels ayant obtenu une qualification BITD;

5)   “spécifications de certification” (CS – certification specifications): des normes techniques adoptées par l’Agence qui indiquent des moyens d’établir la conformité avec le règlement de base et ses règles de mise en œuvre et qui peuvent être utilisées par un organisme à des fins de certification;

6)   “instructeur de vol” (FI – flight instructor): un instructeur disposant des privilèges pour dispenser une formation dans un aéronef, conformément à la partie-FCL;

7)   “simulateur d’entraînement au vol” (FSTD – flight simulation training device): un dispositif d’entraînement qui:

a)dans le cas d’avions, désigne un simulateur de vol (FFS – full flight simulator), un système d’entraînement au vol (FTD – flight training device), un système d’entraînement aux procédures de vol et de navigation (FNPT – flight and navigation procédures trainer) ou un système basique d’entraînement au vol aux instruments (BITD – basic instrument training device);b)dans le cas d’hélicoptères, désigne un simulateur de vol (FFS), un système d’entraînement au vol (FTD) ou un système d’entraînement aux procédures de vol et de navigation (FNPT);

8)   “qualification FSTD”: le niveau d’aptitude technique d’un FSTD, tel que défini dans le document de mise en conformité;

9)   “utilisateur FSTD”: l’organisme ou la personne qui introduit auprès d’un ATO une demande de formation, de contrôle ou d’examen par le biais d’un FSTD;

10)   “immobilisation au sol”: l’interdiction formelle pour un aéronef de décoller et le fait de prendre les mesures requises pour l’en empêcher;

11)   “documents d’orientation” (GM – guidance material): les documents non contraignants élaborés par l’Agence qui permettent d’illustrer la signification d’une exigence ou d’une spécification et qui servent à appuyer l’interprétation du règlement de base, de ses règles de mise en œuvre et des AMC;

12)   “AR.RAMP”: la sous-partie RAMP de l’annexe II du règlement sur les opérations aériennes;

13)   “autre dispositif d’entraînement” (OTD – other training device): une aide utilisée pour l’entraînement des pilotes, autre qu’un FSTD, qui permet l’entraînement lorsqu’il n’est pas nécessaire de disposer d’un environnement de poste de pilotage ou de cockpit complet;

14)   “partie-ARA”: l’annexe VI du règlement sur le personnel navigant de l’aviation civile;

15)   “partie-ORO”: l’annexe III du règlement sur les opérations aériennes;

16)   “partie-CC”: l’annexe V du règlement sur le personnel navigant de l’aviation civile;

17)   “partie-FCL”: l’annexe I du règlement sur le personnel navigant de l’aviation civile;

18)   “partie-MED”: l’annexe IV du règlement sur le personnel navigant de l’aviation civile;

19)   “partie-ORA”: l’annexe VII du règlement sur le personnel navigant de l’aviation civile;

20)   “établissement principal”: le siège social ou le siège principal d’un organisme au sein duquel sont exercées les principales fonctions financières, ainsi que le contrôle opérationnel des activités visées par le présent règlement;

21)   “guide d’essai de qualification” (QTG – qualification test guide): désigne un document élaboré pour démontrer que les performances et les qualités de maniement d’un FSTD sont identiques à celles de l’aéronef, d’une classe d’avion ou d’un type d’hélicoptère, simulées dans les limites prévues et que toutes les exigences applicables ont été satisfaites. Le QTG inclut tant les données de l’aéronef, d’une classe d’avion ou d’un type d’hélicoptère, que les données du FSTD utilisées pour appuyer la validation.

GM1 New GM1
8009 | P5360
en
ARA.GEN.115 Documentation de surveillance
ARA.GEN.115 Oversight documentation

The competent authority shall provide all legislative acts, standards, rules, technical publications and related documents to relevant personnel in order to allow them to perform their tasks and to discharge their responsibilities.

L’autorité compétente fournit tout acte légal, norme, règle, publication technique et document associé au personnel concerné aux fins de lui permettre de s’acquitter de ses tâches et d’exercer ses responsabilités.

8011 | P5370
en
ARA.GEN.120 Moyens de conformité
ARA.GEN.120 Means of compliance

(a)

The Agency shall develop Acceptable Means of Compliance (AMC) that may be used to establish compliance with Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules. When the AMC are complied with, the related requirements of the Implementing Rules are met.

(b)

Alternative means of compliance may be used to establish compliance with the Implementing Rules.

(c)

The competent authority shall establish a system to consistently evaluate that all alternative means of compliance used by itself or by organisations and persons under its oversight allow the establishment of compliance with Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules.

(d)

The competent authority shall evaluate all alternative means of compliance proposed by an organisation in accordance with ORA.GEN.120 by analysing the documentation provided and, if considered necessary, conducting an inspection of the organisation.

When the competent authority finds that the alternative means of compliance are in accordance with the Implementing Rules, it shall without undue delay:

(1)

notify the applicant that the alternative means of compliance may be implemented and, if applicable, amend the approval or certificate of the applicant accordingly; and

(2)

notify the Agency of their content, including copies of all relevant documentation;

(3)

inform other MS about alternative means of compliance that were accepted.

(e)

When the competent authority itself uses alternative means of compliance to achieve compliance with Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules it shall:

(1)

make them available to all organisations and persons under its oversight; and

(2)

without undue delay notify the Agency.

The competent authority shall provide the Agency with a full description of the alternative means of compliance, including any revisions to procedures that may be relevant, as well as an assessment demonstrating that the Implementing Rules are met.

a)

L’Agence élabore des moyens acceptables de conformité (AMC) qui peuvent être utilisés pour établir la conformité avec le règlement (CE) no 216/2008 et ses règles de mise en œuvre. Lorsque les AMC sont respectés, les exigences correspondantes des règles de mise en œuvre sont satisfaites.

b)

D’autres moyens de conformité peuvent être utilisés pour établir la conformité avec les règles de mise en œuvre.

c)

L’autorité compétente établit un système en vue d’évaluer de manière constante que tous les autres moyens de conformité qu’elle utilise ou que des organismes et personnes sous sa supervision utilisent, permettent d’établir la conformité avec le règlement (CE) no 216/2008 et ses règles de mise en œuvre.

d)

L’autorité compétente évalue tous les moyens alternatifs de conformité proposés par un organisme conformément à l’ORA.GEN.120, en analysant la documentation fournie et, si elle le juge nécessaire, en effectuant une inspection de l’organisme.

Lorsque l’autorité compétente constate que les moyens alternatifs de conformité sont en conformité avec les règles de mise en œuvre, elle doit sans délai:

1)

notifier au postulant que les moyens alternatifs de conformité peuvent être mis en œuvre et, le cas échéant, modifier l’agrément ou le certificat du postulant en conséquence;

2)

notifier leur contenu à l’Agence, en y incluant des copies de tout document pertinent; et

3)

informer les autres États membres des moyens alternatifs de conformité qui ont été acceptés.

e)

Lorsque l’autorité compétente elle-même utilise des moyens alternatifs de conformité pour satisfaire aux exigences du règlement (CE) no 216/2008 et de ses règles de mise en œuvre, elle:

1)

les met à la disposition de tous les organismes et des personnes sous sa surveillance; et

2)

en informe l’Agence sans délai.

L’autorité compétente fournit à l’Agence une description complète des moyens alternatifs de conformité, notamment toute révision des procédures qui pourrait s’avérer pertinente, ainsi qu’une évaluation démontrant que les règles de mise en œuvre sont satisfaites.

AMC1 (d)(3) GM1
8013 | P5380
en
ARA.GEN.125 Informations fournies à l’Agence
ARA.GEN.125 Information to the Agency

(a)

The competent authority shall without undue delay notify the Agency in case of any significant problems with the implementation of Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules.

(b)

The competent authority shall provide the Agency with safety-significant information stemming from the occurrence reports it has received.

a)

L’autorité compétente notifie l’Agence sans délai si des problèmes importants surviennent lors de la mise en œuvre du règlement (CE) no 216/2008 et de ses règles de mise en œuvre.

b)

L’autorité compétente fournit à l’Agence les informations pertinentes en termes de sécurité provenant des comptes rendus d’événements qu’elle a reçus.

8015 | P5390
en
ARA.GEN.135 Réaction immédiate à un problème de sécurité
ARA.GEN.135 Immediate reaction to a safety problem

(a)

Without prejudice to Directive 2003/42/EC of the European Parliament and of the Council (1) the competent authority shall implement a system to appropriately collect, analyse and disseminate safety information.

(b)

The Agency shall implement a system to appropriately analyse any relevant safety information received and without undue delay provide to Member States and the Commission any information, including recommendations or corrective actions to be taken, necessary for them to react in a timely manner to a safety problem involving products, parts, appliances, persons or organisations subject to Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules.

(c)

Upon receiving the information referred to in (a) and (b), the competent authority shall take adequate measures to address the safety problem.

(d)

Measures taken under (c) shall immediately be notified to all persons or organisations which need to comply with them under Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules. The competent authority shall also notify those measures to the Agency and, when combined action is required, the other Member States concerned.

a)

Sans préjudice des dispositions de la directive 2003/42/CE du Parlement européen et du Conseil (1), l’autorité compétente met en œuvre un système visant à collecter, analyser et diffuser de manière appropriée des informations relatives à la sécurité.

b)

L’Agence met en œuvre un système visant à analyser correctement toute information pertinente reçue relative à la sécurité et à fournir sans délai aux États membres et à la Commission toute information, notamment des recommandations ou des actions correctives à mettre en œuvre, qui serait utile pour leur permettre réagir de manière opportune à un problème de sécurité impliquant des produits, des pièces, des équipements, des personnes ou des organismes soumis au règlement (CE) no 216/2008 et à ses modalités d’exécution.

c)

Dès la réception des informations auxquelles il est fait référence aux points a) et b), l’autorité compétente prend les mesures appropriées pour traiter le problème lié à la sécurité.

d)

Les mesures prises en vertu du point c) sont immédiatement notifiées à toute personne ou organisme, qui se doit de les satisfaire en vertu du règlement (CE) no 216/2008 et de ses règles de mise en œuvre. L’autorité compétente notifie également ces mesures à l’Agence et, lorsqu’une action conjuguée est nécessaire, aux autres États membres concernés.

8017 | P5400

SECTION II

Gestion

8007 | P5410
en
ARA.GEN.200 Système de gestion
ARA.GEN.200 Management system

(a)

The competent authority shall establish and maintain a management system, including as a minimum:

(1)

documented policies and procedures to describe its organisation, means and methods to achieve compliance with Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules. The procedures shall be kept up-to-date and serve as the basic working documents within that competent authority for all related tasks;

(2)

a sufficient number of personnel to perform its tasks and discharge its responsibilities. Such personnel shall be qualified to perform their allocated tasks and have the necessary knowledge, experience, initial and recurrent training to ensure continuing competence. A system shall be in place to plan the availability of personnel, in order to ensure the proper completion of all tasks;

(3)

adequate facilities and office accommodation to perform the allocated tasks;

(4)

a function to monitor compliance of the management system with the relevant requirements and adequacy of the procedures including the establishment of an internal audit process and a safety risk management process. Compliance monitoring shall include a feedback system of audit findings to the senior management of the competent authority to ensure implementation of corrective actions as necessary; and

(5)

a person or group of persons, ultimately responsible to the senior management of the competent authority for the compliance monitoring function.

(b)

The competent authority shall, for each field of activity including management system, appoint one or more persons with the overall responsibility for the management of the relevant task(s).

(c)

The competent authority shall establish procedures for participation in a mutual exchange of all necessary information and assistance with other competent authorities concerned including on all findings raised and follow-up actions taken as a result of oversight of persons and organisations exercising activities in the territory of a Member State, but certified by the competent authority of another Member State or the Agency.

(d)

A copy of the procedures related to the management system and their amendments shall be made available to the Agency for the purpose of standardisation.

a)

L’autorité compétente établit et maintient un système de gestion, comportant au moins:

1)

des politiques et des procédures documentées décrivant son organisation, les moyens et les méthodes pour atteindre la conformité avec le règlement (CE) no 216/2008 et ses règles de mise en œuvre. Lesdites procédures sont tenues à jour et servent de documents de travail de base au sein de ladite autorité compétente pour toutes les tâches concernées;

2)

un nombre suffisant de personnel pour exécuter ces tâches et s’acquitter des responsabilités correspondantes. Le personnel est qualifié pour exécuter les tâches qui lui sont attribuées et dispose des connaissances et de l’expérience nécessaires, ainsi que d’une formation initiale et de remise à niveau qui lui assure une compétence constante. Un système est mis en place pour planifier la disponibilité du personnel, aux fins de s’assurer de l’exécution correcte de toutes les tâches;

3)

des installations adéquates et des bureaux pour effectuer les tâches attribuées;

4)

une fonction pour surveiller la conformité du système de gestion avec les exigences applicables et l’adéquation des procédures, notamment par l’instauration d’un processus d’audit interne et d’un processus de gestion des risques liés à la sécurité. La fonction de contrôle de la conformité comporte un système de retour d’informations vers les cadres de direction de l’autorité compétente, des constatations découlant des audits afin d’assurer la mise en œuvre des actions correctives le cas échéant; et

5)

une personne ou un groupe de personnes, responsable de la fonction de contrôle de la conformité et qui dépend directement des cadres de direction de l’autorité compétente.

b)

Pour chaque domaine d’activité y compris le système de gestion, l’autorité compétente nomme une ou plusieurs personnes qui ont la responsabilité globale de la gestion de la ou des tâches pertinentes.

c)

L’autorité compétente établit des procédures visant à partager dans un échange mutuel toute information et toute assistance requise avec d’autres autorités compétentes impliquées, notamment en ce qui concerne les constatations et le suivi des actions prises résultant de la supervision des personnes et des organismes qui exercent des activités sur le territoire d’un État membre, mais qui sont certifiés par l’autorité compétente d’un autre État membre ou par l’Agence.

d)

Une copie des procédures liées au système de gestion, ainsi que leurs mises à jour sont mises à la disposition de l’Agence en vue d’une normalisation.

en
ARA.GEN.205 Attribution de tâches à des entités qualifiées
ARA.GEN.205 Allocation of tasks to qualified entities

(a)

Tasks related to the initial certification or continuing oversight of persons or organisations subject to Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules shall be allocated by Member States only to qualified entities. When allocating tasks, the competent authority shall ensure that it has:

(1)

a system in place to initially and continuously assess that the qualified entity complies with Annex V to Regulation (EC) No 216/2008.

This system and the results of the assessments shall be documented;

(2)

established a documented agreement with a the qualified entity, approved by both parties at the appropriate management level, which clearly defines:

(i)

the tasks to be performed;

(ii)

the declarations, reports and records to be provided;

(iii)

the technical conditions to be met in performing such tasks;

(iv)

the related liability coverage; and

(v)

the protection given to information acquired in carrying out such tasks.

(b)

The competent authority shall ensure that the internal audit process and a safety risk management process required by ARA.GEN.200(a)(4) cover all certification or continuing oversight tasks performed on its behalf.

a)

Les États membres n’attribuent qu’à des entités qualifiées les tâches liées à la certification initiale ou à la surveillance continue de personnes ou d’organismes soumis au règlement (CE) no 216/2008 et à ses règles de mise en œuvre. Lors de l’attribution de tâches, l’autorité compétente s’assure qu’elle dispose:

1)

d’un système établi pour évaluer initialement et de manière continue que l’entité qualifiée satisfait à l’annexe V du règlement (CE) no 216/2008.

Ce système et les résultats des évaluations sont documentés;

2)

d’un accord documenté établi avec l’entité qualifiée, approuvé par le niveau approprié d’encadrement des deux parties, qui définit clairement:

i)

les tâches à exécuter;

ii)

les déclarations, comptes rendus et dossiers à fournir;

iii)

les conditions techniques à remplir lors de l’exécution de telles tâches;

iv)

la couverture de responsabilité correspondante; et

v)

la protection offerte aux informations obtenues lors de l’exécution de telles tâches.

b)

L’autorité compétente s’assure que le processus d’audit interne prévu par l’ARA.GEN.200, point a) 4), couvre toutes les tâches de certification ou de surveillance continue effectuées en son nom.

GM1
8023 | P5430
en
ARA.GEN.210 Modifications apportées au système de gestion
ARA.GEN.210 Changes in the management system

(a)

The competent authority shall have a system in place to identify changes that affect its capability to perform its tasks and discharge its responsibilities as defined in Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules. This system shall enable it to take action as appropriate to ensure that its management system remains adequate and effective.

(b)

The competent authority shall update its management system to reflect any change to Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules in a timely manner, so as to ensure effective implementation.

(c)

The competent authority shall notify the Agency of changes affecting its capability to perform its tasks and discharge its responsibilities as defined in Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules.

a)

L’autorité compétente dispose d’un système établi permettant d’identifier les modifications qui ont une incidence sur sa capacité à s’acquitter de ses tâches et à exercer ses responsabilités au sens du règlement (CE) no 216/2008 et de ses modalités d’exécution. Ce système lui permet de prendre les mesures appropriées pour veiller à ce que son système de gestion reste adéquat et efficace.

b)

L’autorité compétente met à jour son système de gestion en temps opportun pour refléter toute modification apportée au règlement (CE) no 216/2008 et à ses règles de mise en œuvre, de manière à assurer une mise en œuvre efficace.

c)

L’autorité compétente notifie l’Agence des modifications qui ont une incidence sur sa capacité à s’acquitter de ses tâches et à exercer ses responsabilités au sens du règlement (CE) no 216/2008 et de ses règles de mise en œuvre.

AMC1 (d)
8025 | P5440
en
ARA.GEN.220 Archivage
ARA.GEN.220 Record-keeping

(a)

The competent authority shall establish a system of record-keeping providing for adequate storage, accessibility and reliable traceability of:

(1)

the management system’s documented policies and procedures;

(2)

training, qualification and authorisation of its personnel;

(3)

the allocation of tasks, covering the elements required by ARA.GEN.205 as well as the details of tasks allocated;

(4)

certification processes and continuing oversight of certified organisations;

(5)

processes for issuing personnel licences, ratings, certificates and attestations and for the continuing oversight of the holders of those licences, ratings, certificates and attestations;

(6)

processes for issuing FSTD qualification certificates and for the continuing oversight of the FSTD and of the organisation operating it;

(7)

oversight of persons and organisations exercising activities within the territory of the Member State, but overseen or certified by the competent authority of another Member State or the Agency, as agreed between these authorities;

(8)

the evaluation and notification to the Agency of alternative means of compliance proposed by organisations and the assessment of alternative means of compliance used by the competent authority itself;

(9)

findings, corrective actions and date of action closure;

(10)

enforcement measures taken;

(11)

safety information and follow-up measures; and

(12)

the use of flexibility provisions in accordance with Article 14 of Regulation (EC) No 216/2008.

(b)

The competent authority shall maintain a list of all organisation certificates, FSTD qualification certificates and personnel licences, certificates and attestations it issued.

(c)

All records shall be kept for the minimum period specified in this Regulation. In the absence of such indication, records shall be kept for a minimum period of 5 years subject to applicable data protection law.

a)

L’autorité compétente établit un système d’archivage assurant un stockage et une accessibilité adéquats, ainsi qu’une traçabilité fiable, concernant:

1)

les politiques et procédures documentées du système de gestion;

2)

la formation, la qualification et l’agrément de son personnel;

3)

l’attribution des tâches, couvrant les éléments demandés par l’ARA.GEN.205, ainsi que le détail des tâches attribuées;

4)

les processus de certification et la supervision continue des organismes certifiés;

5)

les processus permettant la délivrance au personnel des licences, qualifications, certificats et attestations, ainsi que la supervision continue des titulaires de ces licences, qualifications, certificats et attestations;

6)

les processus relatifs à la délivrance de certificats de qualification FSTD et à la supervision continue du FSTD et de l’organisme qui l’exploite;

7)

la supervision des personnes et organismes qui exercent des activités sur le territoire de l’État membre, mais qui sont surveillés ou certifiés par l’autorité compétente d’un autre État membre ou par l’Agence, en vertu d’un accord entre lesdites autorités;

8)

l’évaluation et la notification de l’Agence d’autres moyens de mise en conformité proposés par des organismes, ainsi que l’évaluation des autres moyens de mise en conformité utilisés par l’autorité compétente elle-même;

9)

les constatations, les actions correctives et la date de clôture de l’action;

10)

les mesures prises aux fins de la mise en application;

11)

les informations relatives à la sécurité et les mesures de suivi; et

12)

l’utilisation des mesures dérogatoires conformément à l’article 14 du règlement (CE) no 216/2008.

b)

L’autorité compétente maintient une liste de tous les certificats d’organismes, des certificats de qualification FSTD, ainsi que des licences, certificats et attestations qu’elle a délivrés.

c)

Tous les dossiers sont conservés pour la durée minimale spécifiée dans le présent règlement. En l’absence de disposition dans le présent règlement, les dossiers sont conservés pendant une durée minimale de cinq ans dans le respect du droit applicable à la protection des données.

SECTION III

Surveillance, certification et mise en application

8019 | P5460
en
ARA.GEN.300 Surveillance
ARA.GEN.300 Oversight

(a)

The competent authority shall verify:

(1)

compliance with the requirements applicable to organisations or persons prior to the issue of an organisation certificate, approval, FSTD qualification certificate or personnel licence, certificate, rating, or attestation, as applicable;

(2)

continued compliance with the applicable requirements of organisations it has certified, of persons and of FSTD qualification certificate holders;

(3)

implementation of appropriate safety measures mandated by the competent authority as defined in ARA.GEN.135(c) and (d).

(b)

This verification shall:

(1)

be supported by documentation specifically intended to provide personnel responsible for safety oversight with guidance to perform their functions;

(2)

provide the persons and organisations concerned with the results of safety oversight activity;

(3)

be based on audits and inspections, including ramp and unannounced inspections; and

(4)

provide the competent authority with the evidence needed in case further action is required, including the measures foreseen by ARA.GEN.350 and ARA.GEN.355.

(c)

The scope of oversight defined in (a) and (b) shall take into account the results of past oversight activities and the safety priorities.

(d)

Without prejudice to the competences of the Member States and to their obligations as set out in ARO.RAMP, the scope of the oversight of activities performed in the territory of a Member State by persons or organisations established or residing in another Member State shall be determined on the basis of the safety priorities, as well as of past oversight activities.

(e)

Where the activity of a person or organisation involves more than one Member State or the Agency, the competent authority responsible for the oversight under (a) may agree to have oversight tasks performed by the competent authority(ies) of the Member State(s) where the activity takes place or by the Agency. Any person or organisation subject to such agreement shall be informed of its existence and of its scope.

(f)

The competent authority shall collect and process any information deemed useful for oversight, including for ramp and unannounced inspections.

a)

L’autorité compétente vérifie:

1)

la conformité avec les exigences applicables aux organismes ou aux personnes avant la délivrance d’un certificat d’organisme, d’un agrément, d’un certificat de qualification FSTD, ou d’une licence, attestation, qualification ou autorisation, le cas échéant;

2)

la conformité continue avec les exigences applicables des organismes qu’elle a certifiés, des personnes et des titulaires d’un certificat de qualification FSTD;

3)

la mise en œuvre des mesures de sécurité appropriées prescrites par l’autorité compétente, comme prévu à l’ARA.GEN.135, points c) et d).

b)

Cette vérification:

1)

s’appuie sur une documentation spécifiquement conçue pour apporter au personnel chargé de la surveillance de la sécurité des indications quant à l’exercice de ses fonctions;

2)

permet de fournir aux personnes et aux organismes concernés les résultats de l’activité de surveillance de la sécurité;

3)

repose sur des audits, des inspections, y compris des inspections au sol et des inspections non systématiques; et

4)

permet à l’autorité compétente de pouvoir disposer des preuves nécessaires dans le cas où des actions additionnelles s’avèrent nécessaires, y compris les mesures prévues par l’ARA.GEN.350 et l’ARA.GEN.355.

c)

La portée de la surveillance définie aux points a) et b) tient compte des résultats des activités de surveillance passées et des priorités en matière de sécurité.

d)

Sans préjudice des compétences des États membres et de leurs obligations telles qu’établies à l’ARO.RAMP, la portée de la surveillance des activités exercées sur le territoire d’un État membre par des personnes ou des organismes établis ou résidant dans un autre État membre est déterminée sur la base des priorités en matière de sécurité, ainsi que des activités de surveillance passées.

e)

Lorsque l’activité d’une personne ou d’un organisme implique plusieurs États membres ou l’Agence, l’autorité compétente responsable de la surveillance en vertu du point a) peut consentir à ce que des tâches de surveillance soient exécutées par la/les autorité(s) compétente(s) du/des État(s) membre(s) où a lieu l’activité ou par l’Agence. Toute personne ou tout organisme soumis à un accord de ce type est informé de son existence et de son champ d’application.

f)

L’autorité compétente recueille et traite toute information jugée utile pour la surveillance, notamment pour les inspections au sol et les inspections inopinées.

en
ARA.GEN.305 Programme de surveillance
ARA.GEN.305 Oversight programme

(a)

The competent authority shall establish and maintain an oversight programme covering the oversight activities required by ARA.GEN.300 and by ARO.RAMP.

(b)

For organisations certified by the competent authority and FSTD qualification certificate holders, the oversight programme shall be developed taking into account the specific nature of the organisation, the complexity of its activities, the results of past certification and/or oversight activities and shall be based on the assessment of associated risks. It shall include within each oversight planning cycle:

(1)

audits and inspections, including ramp and unannounced inspections as appropriate; and

(2)

meetings convened between the accountable manager and the competent authority to ensure both remain informed of significant issues.

(c)

For organisations certified by the competent authority and FSTD qualification certificate holders an oversight planning cycle not exceeding 24 months shall be applied.

The oversight planning cycle may be reduced if there is evidence that the safety performance of the organisation or the FTSD qualification certificate holder has decreased.

The oversight planning cycle may be extended to a maximum of 36 months if the competent authority has established that, during the previous 24 months:

(1)

the organisation has demonstrated an effective identification of aviation safety hazards and management of associated risks;

(2)

the organisation has continuously demonstrated under ORA.GEN.130 that it has full control over all changes;

(3)

no level 1 findings have been issued; and

(4)

all corrective actions have been implemented within the time period accepted or extended by the competent authority as defined in ARA.GEN.350(d)(2).

The oversight planning cycle may be further extended to a maximum of 48 months if, in addition to the above, the organisation has established, and the competent authority has approved, an effective continuous reporting system to the competent authority on the safety performance and regulatory compliance of the organisation itself.

(ca)

Notwithstanding (c), for organisations only providing training towards the LAPL, PPL, SPL or BPL and associated ratings and certificates, an oversight planning cycle not exceeding 48 months shall be applied. The oversight planning cycle shall be reduced if there is evidence that the safety performance of the organisation holder has decreased.

The oversight planning cycle may be extended to a maximum of 72 months, if the competent authority has established that, during the previous 48 months:

(1)

the organisation has demonstrated an effective identification of aviation safety hazards and management of associated risks, as demonstrated by the results of the annual review in accordance with ORA.GEN.200(c);

(2)

the organisation has continuously maintained control over all changes in accordance with ORA.GEN.130 as demonstrated by the results of the annual review in accordance with ORA.GEN.200(c);

(3)

no level 1 findings have been issued; and

(4)

all corrective actions have been implemented within the time period accepted or extended by the competent authority as defined in ARA.GEN.350(d)(2).

(d)

For persons holding a licence, certificate, rating, or attestation issued by the competent authority the oversight programme shall include inspections, including unannounced inspections, as appropriate.

(e)

The oversight programme shall include records of the dates when audits, inspections and meetings are due and when such audits, inspections and meetings have been carried out.

a)

L'autorité compétente établit et maintient un programme de surveillance couvrant les activités de surveillance requises par les ARA.GEN.300 et ARO.RAMP.

b)

En ce qui concerne les organismes certifiés par l'autorité compétente et les titulaires d'un certificat de qualification FSTD, le programme de surveillance est élaboré en prenant en compte la nature spécifique de l'organisme, la complexité de ses activités les résultats d'activités passées de certification et/ou de surveillance et est fondé sur l'évaluation des risques associés. Sont inclus dans chaque cycle de planification de surveillance:

(1)

des audits et des inspections, y compris des inspections au sol et des inspections inopinées si nécessaire; et

(2)

des réunions organisées entre le dirigeant responsable et l'autorité compétente pour s'assurer que tous deux restent informés des questions importantes.

c)

En ce qui concerne les organismes certifiés par l'autorité compétente et les titulaires d'un certificat de qualification FSTD, un cycle de planification de surveillance de 24 mois maximum est appliqué.

Le cycle de planification de la surveillance peut être réduit s'il est avéré que le niveau de performance de l'organisme ou du titulaire de la qualification FSTD a diminué du point de vue de la sécurité.

Le cycle de planification de la surveillance peut être prolongé jusqu'à un maximum de 36 mois si l'autorité compétente a établi qu'au cours des 24 mois précédents:

(1)

l'organisme a démontré son efficacité dans l'identification de dangers pour la sécurité aéronautique et dans la gestion des risques associés;

(2)

l'organisme a démontré de manière continue comme prévu à l'ORA.GEN.30 qu'il maîtrise totalement tous les changements;

(3)

aucune constatation de niveau 1 n'a été émise; et

(4)

toutes les actions correctives ont été mises en œuvre dans le délai imparti par l'autorité compétente, comme prévu à l'ARA.GEN.350, point d) 2).

Le cycle de planification de la surveillance peut être prolongé jusqu'à 48 mois maximum si, outre le point mentionné ci-dessus, l'organisme a établi un système qui lui permet de rapporter à l'autorité compétente d'une manière continue et efficace ses performances en termes de sécurité et sa conformité réglementaire, système que l'autorité compétente a approuvé.

c bis)

Nonobstant le point c), pour les organismes qui dispensent uniquement une formation en vue de la délivrance d'une LAPL, PPL, SPL ou BPL et des qualifications et autorisations associées, il est appliqué un cycle de planification de la surveillance de 48 mois au maximum. Le cycle de planification de la surveillance est écourté s'il est prouvé que le niveau de performance de l'organisme en matière de sécurité a baissé.

Le cycle de planification de la surveillance peut être prolongé jusqu'à 72 mois au maximum si l'autorité compétente a établi que, au cours des 48 mois précédents:

1)

l'organisme a démontré son efficacité en matière d'identification des dangers pour la sécurité aéronautique et de gestion des risques associés, comme le prouvent les conclusions du bilan annuel effectué conformément au paragraphe ORA.GEN.200, point c);

2)

l'organisme a constamment maîtrisé toutes les modifications conformément au paragraphe ORA.GEN.130, comme le prouvent les conclusions du bilan annuel effectué conformément au paragraphe ORA.GEN.200, point c);

3)

aucune constatation de niveau 1 n'a été émise; et

4)

toutes les actions correctives ont été mises en œuvre dans le laps de temps imparti ou prolongé par l'autorité compétente, tel que défini au paragraphe ARA.GEN.350, point d) 2).

d)

Pour les personnes titulaires d'une licence, d'une attestation, d'une qualification ou d'une autorisation délivrée par l'autorité compétente, le programme de surveillance inclut des inspections, notamment des inspections inopinées, si nécessaires.

e)

Le programme de surveillance inclut l'enregistrement des dates auxquelles des audits, des inspections et des réunions sont prévues, ainsi que les dates auxquelles ces audits, inspections et réunions ont eu lieu.

AMC1 (b) AMC1 (b)(1) AMC2 (b)(1) AMC1 (b);(c) AMC1 (c) AMC2 (c) AMC1 (d)
8033 | P5480
Amendé par : IR No 445/2015 du 2015-03-18
en
ARA.GEN.310 Procédure initiale de certification – organismes
ARA.GEN.310 Initial certification procedure – organisations

(a)

Upon receiving an application for the initial issue of a certificate for an organisation, the competent authority shall verify the organisation’s compliance with the applicable requirements.

(b)

When satisfied that the organisation is in compliance with the applicable requirements, the competent authority shall issue the certificate(s), as established in Appendixes III and V to this Part. The certificate(s) shall be issued for an unlimited duration. The privileges and scope of the activities that the organisation is approved to conduct shall be specified in the terms of approval attached to the certificate(s).

(c)

To enable an organisation to implement changes without prior competent authority approval in accordance with ORA.GEN.130, the competent authority shall approve the procedure submitted by the organisation defining the scope of such changes and describing how such changes will be managed and notified.

a)

Dès la réception d’une demande de délivrance initiale d’un certificat à un organisme, l’autorité compétente vérifie que l’organisme satisfait aux exigences applicables.

b)

Lorsque l’autorité compétente est assurée de la conformité de l’organisme avec les exigences applicables, elle délivre le ou les certificats, comme défini à l’appendice III et l’appendice V de la présente partie. Le ou les certificats sont délivrés pour une durée illimitée. Les privilèges et la nature des activités pour lesquelles l’organisme est agréé sont définis dans les conditions d’agrément jointes au(x) certificat(s).

c)

Pour permettre à un organisme de mettre en œuvre des changements sans l’approbation préalable de l’autorité compétente, conformément à l’ORA.GEN.130, l’autorité compétente approuve la procédure soumise par l’organisme, qui définit la portée de tels changements et la manière dont ils seront gérés et notifiés.

AMC1 (a)
8035 | P5490
en
ARA.GEN.315 Procédure de délivrance, prorogation, renouvellement ou modification de licences, qualifications, attestations ou autorisations - personnes
ARA.GEN.315 Procedure for issue, revalidation, renewal or change of licences, ratings, certificates or attestations – persons

(a)

Upon receiving an application for the issue, revalidation, renewal or change of a personal licence, rating, certificate or attestation and any supporting documentation, the competent authority shall verify whether the applicant meets the applicable requirements.

(b)

When satisfied that the applicant meets the applicable requirements, the competent authority shall issue, revalidate, renew or change the licence, certificate, rating, or attestation.

a)

Dès la réception d’une demande de délivrance, de prorogation, de renouvellement ou de modification d’une licence, qualification, attestation ou autorisation d’une personne, ainsi que de toute documentation associée, l’autorité compétente vérifie que le candidat satisfait aux exigences applicables.

b)

Lorsque l’autorité compétente est assurée que le candidat satisfait aux exigences applicables, elle délivre, proroge, renouvelle ou modifie la licence, l’attestation, la qualification ou l’autorisation.

AMC1 (a)
8037 | P5500
en
ARA.GEN.330 Modifications - organismes
ARA.GEN.330 Changes – organisations

(a)

Upon receiving an application for a change that requires prior approval, the competent authority shall verify the organisation’s compliance with the applicable requirements before issuing the approval.

The competent authority shall prescribe the conditions under which the organisation may operate during the change, unless the competent authority determines that the organisation’s certificate needs to be suspended.

When satisfied that the organisation is in compliance with the applicable requirements, the competent authority shall approve the change.

(b)

Without prejudice to any additional enforcement measures, when the organisation implements changes requiring prior approval without having received competent authority approval as defined in (a), the competent authority shall suspend, limit or revoke the organisation’s certificate.

(c)

For changes not requiring prior approval, the competent authority shall assess the information provided in the notification sent by the organisation in accordance with ORA.GEN.130 to verify compliance with the applicable requirements. In case of any non-compliance, the competent authority shall:

(1)

notify the organisation about the non-compliance and request further changes; and

(2)

in case of level 1 or level 2 findings, act in accordance with ARA.GEN.350.

a)

Dès la réception d’une demande de modification soumise à approbation préalable, l’autorité compétente vérifie que l’organisme satisfait aux exigences applicables avant de donner son approbation.

L’autorité compétente définit les conditions dans lesquelles l’organisme peut exploiter pendant l’instruction de la demande de modification, sauf si l’autorité compétente détermine que le certificat de l’organisme doit être suspendu.

Une fois satisfaite de la conformité de l’organisme avec les exigences applicables, l’autorité compétente approuve la modification.

b)

Sans préjudice de toute mesure additionnelle de mise en application, lorsque l’organisme met en œuvre des modifications nécessitant l’approbation préalable sans qu’elle n’ait reçu l’approbation de l’autorité compétente au sens du point a), l’autorité compétente suspend, limite ou retire le certificat à l’organisme.

c)

Dans le cas de modifications qui ne nécessitent pas d’approbation préalable, l’autorité compétente évalue les informations fournies dans la notification de l’organisme conformément à l’ORA.GEN.130 afin de vérifier la conformité avec les exigences applicables. À défaut de conformité, l’autorité compétente:

1)

informe l’organisme de la non-conformité et demande des modifications supplémentaires; et

2)

dans le cas de constatations de niveau 1 ou de niveau 2, agit conformément à l’ARA.GEN.350.

AMC1 GM1
8039 | P5510
en
ARA.GEN.350 Constatations et actions correctives – organismes
ARA.GEN.350 Findings and corrective actions – organisations

(a)

The competent authority for oversight in accordance with ARA.GEN.300 (a) shall have a system to analyse findings for their safety significance.

(b)

A level 1 finding shall be issued by the competent authority when any significant non-compliance is detected with the applicable requirements of Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules, with the organisation’s procedures and manuals or with the terms of an approval or certificate which lowers safety or seriously hazards flight safety.

The level 1 findings shall include:

(1)

failure to give the competent authority access to the organisation’s facilities as defined in ORA.GEN.140 during normal operating hours and after two written requests;

(2)

obtaining or maintaining the validity of the organisation certificate by falsification of submitted documentary evidence;

(3)

evidence of malpractice or fraudulent use of the organisation certificate; and

(4)

the lack of an accountable manager.

(c)

A level 2 finding shall be issued by the competent authority when any non-compliance is detected with the applicable requirements of Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules, with the organisation’s procedures and manuals or with the terms of an approval or certificate which could lower safety or hazard flight safety.

(d)

When a finding is detected during oversight or by any other means, the competent authority shall, without prejudice to any additional action required by Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules, communicate the finding to the organisation in writing and request corrective action to address the non-compliance(s) identified. Where relevant, the competent authority shall inform the State in which the aircraft is registered.

(1)

In the case of level 1 findings the competent authority shall take immediate and appropriate action to prohibit or limit activities and, if appropriate, it shall take action to revoke the certificate or specific approval or to limit or suspend it in whole or in part, depending upon the extent of the level 1 finding, until successful corrective action has been taken by the organisation.

(2)

In the case of level 2 findings, the competent authority shall:

(i)

grant the organisation a corrective action implementation period appropriate to the nature of the finding that in any case initially shall not be more than 3 months. At the end of this period, and subject to the nature of the finding, the competent authority may extend the 3-month period subject to a satisfactory corrective action plan agreed by the competent authority; and

(ii)

assess the corrective action and implementation plan proposed by the organisation and, if the assessment concludes that they are sufficient to address the non-compliance(s), accept these.

(3)

Where an organisation fails to submit an acceptable corrective action plan, or to perform the corrective action within the time period accepted or extended by the competent authority, the finding shall be raised to a level 1 finding and action taken as laid down in (d)(1).

(4)

The competent authority shall record all findings it has raised or that have been communicated to it and, where applicable, the enforcement measures it has applied, as well as all corrective actions and date of action closure for findings.

(e)

Without prejudice to any additional enforcement measures, when the authority of a Member State acting under the provisions of ARA.GEN.300(d) identifies any non-compliance with the applicable requirements of Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules by an organisation certified by the competent authority of another Member State or the Agency, it shall inform that competent authority and provide an indication of the level of finding.

a)

L’autorité compétente responsable de la supervision conformément à l’ARA.GEN.300, point a), dispose d’un système destiné à analyser les constatations pour déterminer leur importance du point de vue de la sécurité.

b)

Une constatation de niveau 1 est établie par l’autorité compétente lorsque toute non-conformité significative est détectée par rapport aux exigences applicables du règlement (CE) no 216/2008 et de ses règles de mise en œuvre, dans les procédures ou manuels de l’organisme ou dans les termes de l’agrément ou du certificat, qui réduit la sécurité ou met gravement en danger la sécurité du vol.

Les constatations de niveau 1 comprennent:

1)

le fait de ne pas avoir permis à l’autorité compétente d’accéder aux installations de l’organisme, comme prévu à l’ORA.GEN.140, pendant les heures d’ouverture normales et après deux demandes écrites;

2)

l’obtention ou le maintien de la validité d’un certificat d’organisme par falsification des preuves documentaires présentées;

3)

une preuve d’une négligence professionnelle ou d’une utilisation frauduleuse du certificat d’organisme; et

4)

l’absence de dirigeant responsable.

c)

Une constatation de niveau 2 est établie par l’autorité compétente lorsque toute non-conformité est détectée par rapport aux exigences applicables du règlement (CE) no 216/2008 et de ses règles de mise en œuvre, dans les procédures et manuels de l’organisme ou dans les termes de l’agrément ou du certificat, qui réduit la sécurité ou met en danger la sécurité du vol.

d)

Lorsqu’une constatation est établie au cours de la supervision ou par tout autre moyen, l’autorité compétente, sans préjudice de toute action additionnelle exigée par le règlement (CE) no 216/2008 et ses règles de mise en œuvre, communique par écrit la constatation à l’organisme et demande la mise en œuvre d’une action corrective pour traiter la ou les non-conformités identifiées. Le cas échéant, l’autorité compétente en informe l’État membre dans lequel l’aéronef est immatriculé.

1)

Dans le cas de constatations de niveau 1, l’autorité compétente prend immédiatement l’action appropriée pour interdire ou limiter les activités et, si nécessaire, intervient en vue de retirer le certificat ou l’agrément spécifique ou pour le limiter ou le suspendre en totalité ou en partie, en fonction de l’importance de la constatation de niveau 1, jusqu’à ce que l’organisme ait appliqué une action corrective suffisante.

2)

Dans le cas de constatations de niveau 2, l’autorité compétente:

i)

accorde à l’organisme un délai de mise en œuvre de l’action corrective correspondant à la nature de la constatation, mais qui ne peut initialement dépasser trois mois. Au terme de cette période, et en fonction de la nature de la constatation, l’autorité compétente peut prolonger la période de trois mois sur la base d’un plan d’actions correctives satisfaisant approuvé par l’autorité compétente; et

ii)

évalue le plan d’actions correctives et le plan de mise en œuvre proposés par l’organisme et, si l’évaluation conclut qu’ils sont suffisants pour traiter la ou les non-conformités, les accepte.

3)

Dans le cas où un organisme ne soumet pas de plan acceptable d’actions correctives ou n’exécute pas l’action corrective dans le délai imparti ou prolongé par l’autorité compétente, la constatation passe au niveau 1 et des actions sont prises comme établi au point d) 1).

4)

L’autorité compétente enregistre toutes les constatations dont elle est à l’origine ou qui lui ont été communiquées et, le cas échéant, les mesures de mise en application qu’elle a exécutées, ainsi que les actions correctives et la date de clôture de l’action relative aux constatations.

e)

Sans préjudice de mesures additionnelles de mise en application, lorsque l’autorité d’un État membre agissant en vertu des dispositions de l’ARA.GEN.300, point d), identifie une non-conformité aux exigences applicables du règlement (CE) no 216/2008 et de ses règles de mise en œuvre au sein d’un organisme certifié par l’autorité compétente d’un autre État membre ou par l’Agence, elle en informe ladite autorité compétente et indique le niveau de la constatation.

GM1
8041 | P5520
en
ARA.GEN.355 Constatations et actions correctives –personnes
ARA.GEN.355 Findings and enforcement measures – persons

(a)

If, during oversight or by any other means, evidence is found by the competent authority responsible for oversight in accordance with ARA.GEN.300(a) that shows a non-compliance with the applicable requirements by a person holding a licence, certificate, rating or attestation issued in accordance with Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules, the competent authority shall raise a finding, record it and communicate it in writing to the licence, certificate, rating or attestation holder.

(b)

When such finding is raised, the competent authority shall carry out an investigation. If the finding is confirmed, it shall:

(1)

limit, suspend or revoke the licence, certificate, rating or attestation as applicable, when a safety issue has been identified; and

(2)

take any further enforcement measures necessary to prevent the continuation of the non-compliance.

(c)

Where applicable, the competent authority shall inform the person or organisation that issued the medical certificate or attestation.

(d)

Without prejudice to any additional enforcement measures, when the authority of a Member State acting under the provisions of ARA.GEN.300(d) finds evidence showing a non-compliance with the applicable requirements by a person holding a licence, certificate, rating or attestation issued by the competent authority of any other Member State, it shall inform that competent authority.

(e)

If, during oversight or by any other means, evidence is found showing a non-compliance with the applicable requirements by a person subject to the requirements laid down in Regulation (EC) No 216/2008 and its Implementing Rules and not holding a licence, certificate, rating or attestation issued in accordance with that Regulation and its Implementing Rules, the competent authority that identified the non-compliance shall take any enforcement measures necessary to prevent the continuation of that non-compliance.

a)

Si, dans le cadre d’une supervision ou par tout autre moyen, la preuve est établie par l’autorité compétente responsable de la surveillance conformément à l’ARA.GEN.300, point a), qu’il y a non-conformité par rapport aux exigences applicables de la part d’une personne titulaire d’une licence, d’une attestation, d’une qualification ou d’une autorisation délivrée conformément au règlement (CE) no 216/2008 et ses règles de mise en œuvre, l’autorité compétente établit une constatation, l’enregistre et la communique par écrit au titulaire de la licence, de l’attestation, de la qualification ou de l’autorisation.

b)

Lorsqu’une telle constatation est établie, l’autorité compétente mène une enquête. Si la constatation est confirmée, elle:

1)

limite, suspend ou retire la licence, l’attestation, la qualification ou l’autorisation selon le cas, lorsqu’un problème lié à la sécurité a été identifié; et

2)

prend toutes les mesures supplémentaires de mise en application afin d’éviter que la non-conformité ne perdure.

c)

Le cas échéant, l’autorité compétente informe la personne ou l’organisme qui a délivré l’attestation médicale ou le certificat.

d)

Sans préjudice de toute mesure additionnelle de mise en application, lorsque l’autorité d’un État membre agissant en vertu des dispositions de l’ARA.GEN.300, point d), découvre une preuve indiquant une non-conformité par rapport aux exigences applicables de la part d’une personne titulaire d’une licence, d’une attestation, d’une qualification ou d’une autorisation délivrée par l’autorité compétente de tout autre État membre, elle en informe ladite autorité compétente.

e)

Si, dans le cadre de la supervision, ou par tout autre moyen, la preuve est établie d’une non-conformité par rapport aux exigences applicables de la part d’une personne soumise aux exigences établies au règlement (CE) no 216/2008 et ses règles de mise en œuvre et que la personne n’est pas titulaire d’une licence, d’une attestation, d’une qualification ou d’une autorisation délivrée conformément à ce règlement et ses règles de mise en œuvre, l’autorité compétente qui a identifié la non-conformité prend toutes les mesures nécessaires de mise en application afin d’éviter que la non-conformité ne perdure.

8043 | P5530

SOUS-PARTIE FCL

EXIGENCES SPÉCIFIQUES RELATIVES À L’OCTROI DE LICENCES AUX MEMBRES D’ÉQUIPAGE DE CONDUITE

SECTION I

Généralités

8029 | P5540
en
ARA.FCL.120 Archivage
ARA.FCL.120 Record-keeping

In addition to the records required in ARA.GEN.220(a), the competent authority shall include in its system of record-keeping results of theoretical knowledge examinations and the assessments of pilots’ skills.

Outre les dossiers requis à l’ARA.GEN.220, point a), l’autorité compétente doit pouvoir disposer dans son système d’archivage des résultats relatifs aux examens théoriques et aux évaluations des compétences des pilotes.

8047 | P5550

SECTION II

Licences, qualifications et autorisations

8045 | P5560
en
ARA.FCL.200 Procédure de délivrance, prorogation ou renouvellement d’une licence, qualification ou autorisation
ARA.FCL.200 Procedure for issue, revalidation or renewal of a licence, rating or certificate

(a)

Issue of licences and ratings. The competent authority shall issue a pilot licence and associated ratings, using the form as established in Appendix I to this Part.

(b)

Issue of instructor and examiner certificates. The competent authority shall issue an instructor or examiner certificate as:

(1)

an endorsement of the relevant privileges in the pilot licence as established in Appendix I to this Part; or

(2)

a separate document, in a form and manner specified by the competent authority.

(c)

Endorsement of licence by examiners. Before specifically authorising certain examiners to revalidate or renew ratings or certificates, the competent authority shall develop appropriate procedures.

(d)

Endorsement of licence by instructors. Before specifically authorising certain instructors to revalidate a single-engine piston or TMG class rating, the competent authority shall develop appropriate procedures.

a)

Délivrance de licences et de qualifications. L'autorité compétente délivre une licence de pilote et ses qualifications associées à l'aide du formulaire tel qu'établi à l'appendice I de la présente partie.

b)

Délivrance d'un certificat d'instructeurs et d'examinateurs. L'autorité compétente délivre un certificat d'instructeur ou d'examinateur sous la forme:

1)

d'une mention de validation des privilèges correspondants sur la licence de pilote, tel qu'établi à l'appendice I de la présente partie; ou

2)

d'un document séparé, selon la forme et la manière spécifiées par l'autorité compétente.

c)

Mentions de validation portées sur les licences par des examinateurs. Avant d'autoriser spécifiquement certains examinateurs à proroger ou renouveler des qualifications ou des autorisations, l'autorité compétente élabore des procédures adéquates.

d)

Mentions de validation portées sur les licences par des instructeurs. Avant d'autoriser spécifiquement certains instructeurs à proroger une qualification de classe monomoteur à pistons ou TMG, l'autorité compétente élabore des procédures adéquates.

8051 | P5570
Amendé par : IR No 445/2015 du 2015-03-18
en
ARA.FCL.205 Contrôle des examinateurs
ARA.FCL.205 Monitoring of examiners

(a)

The competent authority shall develop an oversight programme to monitor the conduct and performance of examiners taking into account:

(1)

the number of examiners it has certified; and

(2)

the number of examiners certified by other competent authorities exercising their privileges within the territory where the competent authority exercises oversight.

(b)

The competent authority shall maintain a list of examiners it has certified and of examiners certified by other competent authorities exercising their privileges in its territory and to which the competent authority has provided a briefing in accordance with FCL.1015(c)(2). The list shall state the privileges of the examiners and be published and kept updated by the competent authority.The competent authority shall maintain a list of examiners it has certified. The list shall state the privileges of the examiners and be published and kept updated by the competent authority.

(c)

The competent authority shall develop procedures to designate examiners for the conduct of skill tests.

a)

L'autorité compétente établit un programme de supervision afin de contrôler la conduite et les performances des examinateurs en tenant compte:

1)

du nombre d'examinateurs qu'elle a certifiés; et

2)

du nombre d'examinateurs certifiés par d'autres autorités compétentes qui exercent leurs privilèges sur un territoire soumis à la supervision de l'autorité compétente.

b)

L'autorité compétente établit une liste d'examinateurs qu'elle a certifiés et d'examinateurs certifiés par le biais d'une autre autorité compétente, qui exercent leurs privilèges sur son territoire et ont assisté à une séance d'information organisée par l'autorité compétente conformément au FCL.1015, point c) 2). La liste énonce les privilèges des examinateurs et est publiée et tenue à jour par l'autorité compétente.L'autorité compétente conserve une liste des examinateurs qu'elle a certifiés. La liste énonce les privilèges des examinateurs et est publiée et tenue à jour par l'autorité compétente.

c)

L'autorité compétente établit des procédures permettant de désigner les examinateurs qui font passer les examens pratiques.

AMC1
8053 | P5580
Amendé par : IR No 245/2014 du 2014-03-14
en
ARA.FCL.210 Informations pour les examinateurs
ARA.FCL.210 Information for examiners

The competent authority may provide examiners it has certified and examiners certified by other competent authorities exercising their privileges in their territory with safety criteria to be observed when skill tests and proficiency checks are conducted in an aircraft.

(a)

The competent authority shall notify the Agency of the national administrative procedures, requirements for protection of personal data, liability, accident insurance and fees applicable in its territory, which shall be used by examiners when conducting skill tests, proficiency checks or assessments of competence of an applicant for which the competent authority is not the same that issued the examiner's certificate.

(b)

To facilitate dissemination and access to the information received from competent authorities under (a), the Agency shall publish this information according to a format prescribed by it.

(c)

The competent authority may provide examiners it has certified and examiners certified by other competent authorities exercising their privileges in their territory with safety criteria to be observed when skill tests and proficiency checks are conducted in an aircraft.

L'autorité compétente peut fournir aux examinateurs qu'elle a certifiés, ainsi qu'à ceux certifiés par d'autres autorités compétentes et qui exercent leurs privilèges sur son territoire, des critères de sécurité à respecter lorsque des examens pratiques et des contrôles de compétences sont effectués dans un aéronef.

a)

L'autorité compétente notifie à l'Agence les procédures administratives nationales, les exigences en termes de protection des données personnelles, de responsabilité, d'assurances contre les accidents et de redevances applicables sur son territoire, qui sont utilisées par les examinateurs lorsqu'ils font passer des examens pratiques, des contrôles de compétences ou des évaluations de compétences à un candidat qui dépend d'une autorité compétente autre que celle qui a délivré l'autorisation de l'examinateur.

b)

Pour faciliter la diffusion des informations reçues des autorités compétentes au titre du point a) et l'accès à celles-ci, l'Agence publie ces informations sous une forme qu'elle impose.

c)

L'autorité compétente peut fournir aux examinateurs qu'elle a certifiés, ainsi qu'à ceux certifiés par d'autres autorités compétentes et qui exercent leurs privilèges sur son territoire, des critères de sécurité à respecter lorsque des examens pratiques et des contrôles de compétences sont effectués dans un aéronef.

8055 | P5590
Amendé par : IR No 245/2014 du 2014-03-14
en
ARA.FCL.215 Durée de validité
ARA.FCL.215 Validity period

(a)

When issuing or renewing a rating or certificate, the competent authority or, in the case of renewal, an examiner specifically authorised by the competent authority, shall extend the validity period until the end of the relevant month.

(b)

When revalidating a rating, an instructor or an examiner certificate, the competent authority, or an examiner specifically authorised by the competent authority, shall extend the validity period of the rating or certificate until the end of the relevant month.

(c)

The competent authority, or an examiner specifically authorised for that purpose by the competent authority, shall enter the expiry date on the licence or the certificate.

(d)

The competent authority may develop procedures to allow privileges to be exercised by the licence or certificate holder for a maximum period of 8 weeks after successful completion of the applicable examination(s), pending the endorsement on the licence or certificate.

a)

Lors de la délivrance ou du renouvellement d’une qualification ou d’un certificat, l’autorité compétente ou, dans le cas d’un renouvellement, un examinateur ayant reçu l’autorisation spécifique de la part de l’autorité compétente, étend la période de validité jusqu’à la fin du mois au cours duquel cette qualification ou ce certificat doit expirer.

b)

Dans le cas de la prorogation d’une qualification ou d’un certificat d’instructeur ou d’examinateur, l’autorité compétente, ou un examinateur ayant reçu l’autorisation spécifique de la part de l’autorité compétente, étend la période de validité jusqu’à la fin du mois au cours duquel cette qualification ou ce certificat doit expirer.

c)

L’autorité compétente, ou un examinateur ayant reçu l’autorisation spécifique pour ce faire de la part de l’autorité compétente, indique la date d’expiration sur la licence ou l’autorisation.

d)

L’autorité compétente peut mettre au point des procédures permettant l’exercice des privilèges par le titulaire d’une licence ou d’un certificat pour une période maximale de huit semaines après avoir réussi le ou les examens applicables, en attendant la mention de validation portée sur la licence ou le certificat.

8057 | P5600
en
ARA.FCL.220 Procédure de redélivrance d’une licence de pilote
ARA.FCL.220 Procedure for the re-issue of a pilot licence

(a)

The competent authority shall re-issue a licence whenever necessary for administrative reasons and:

(1)

after initial issue of a rating; or

(2)

when paragraph XII of the licence established in Appendix I to this Part is completed and no further spaces remain.

(b)

Only valid ratings and certificates shall be transferred to the new licence document.

a)

L’autorité compétente redélivre une licence lorsque cela s’avère nécessaire pour raisons administratives et:

1)

à l’occasion de la mention d’une nouvelle qualification; ou

2)

lorsque le paragraphe XII de la licence présentée à l’appendice I de la présente partie est rempli et qu’il ne reste plus d’espace disponible.

b)

Seules les qualifications et certificats valides sont transférés sur le nouveau document de licence.

8059 | P5610
en
ARA.FCL.250 Limitation, suspension ou retrait de licences, qualifications et autorisations
ARA.FCL.250 Limitation, suspension or revocation of licences, ratings and certificates

(a)

The competent authority shall limit, suspend or revoke as applicable a pilot licence and associated ratings or certificates in accordance with ARA.GEN.355 in, but not limited to, the following circumstances:

(1)

obtaining the pilot licence, rating or certificate by falsification of submitted documentary evidence;

(2)

falsification of the logbook and licence or certificate records;

(3)

the licence holder no longer complies with the applicable requirements of Part-FCL;

(4)

exercising the privileges of a licence, rating or certificate when adversely affected by alcohol or drugs;

(5)

non-compliance with the applicable operational requirements;

(6)

evidence of malpractice or fraudulent use of the certificate; or

(7)

unacceptable performance in any phase of the flight examiner’s duties or responsibilities.

(b)

The competent authority may also limit, suspend or revoke a licence, rating or certificate upon the written request of the licence or certificate holder.

(c)

All skill tests, proficiency checks or assessments of competence conducted during suspension or after the revocation of an examiner’s certificate will be invalid.

a)

L’autorité compétente limite, suspend ou retire, le cas échéant, une licence de pilote et ses qualifications ou autorisations associées conformément à l’ARA.GEN.355, dans les circonstances suivantes, qui ne sont pas exhaustives:

1)

l’obtention d’une licence de pilote, d’une qualification ou d’une autorisation par falsification des preuves documentaires présentées;

2)

une falsification du carnet de vol ou des dossiers de licence ou d’autorisation;

3)

le fait que le titulaire de la licence ne satisfait plus aux exigences applicables de la partie-FCL;

4)

l’exercice des privilèges d’une licence, d’une qualification ou d’une autorisation sous l’emprise de l’alcool ou de drogue;

5)

la non-conformité avec les exigences opérationnelles applicables;

6)

une preuve d’une négligence professionnelle ou d’une utilisation frauduleuse de l’autorisation; ou

7)

l’accomplissement, dans des conditions inacceptables, des tâches ou des responsabilités qui sont celles de l’examinateur de vol pendant toute phase du vol.

b)

L’autorité compétente peut également limiter, suspendre ou retirer une licence, qualification ou autorisation sur demande écrite du titulaire de la licence ou de l’autorisation.

c)

Tous les examens pratiques, les contrôles de compétence ou les évaluations de compétence accomplis pendant la période de suspension ou après la révocation d’une autorisation d’examinateur ne seront pas valides.

8061 | P5620

SECTION III

Examens théoriques

8049 | P5630
en
ARA.FCL.300 Procédures d’examen
ARA.FCL.300 Examination procedures

(a)

The competent authority shall put in place the necessary arrangements and procedures to allow applicants to undergo theoretical knowledge examinations in accordance with the applicable requirements of Part-FCL.

(b)

In the case of the ATPL, MPL, commercial pilot licence (CPL), and instrument ratings, those procedures shall comply with all of the following:

(1)

Examinations shall be done in written or computer-based form.

(2)

Questions for an examination shall be selected by the competent authority, according to a common method which allows coverage of the entire syllabus in each subject, from the European Central Question Bank (ECQB). The ECQB is a database of multiple choice questions held by the Agency.

(3)

The examination in communications may be provided separately from those in other subjects. An applicant who has previously passed one or both of the examinations in visual flight rules (VFR) and instrument flight rules (IFR) communications shall not be re-examined in the relevant sections.

(c)

The competent authority shall inform applicants of the languages available for examinations.

(d)

The competent authority shall establish appropriate procedures to ensure the integrity of the examinations.

(e)

If the competent authority finds that the applicant is not complying with the examination procedures during the examination, this shall be assessed with a view to failing the applicant, either in the examination of a single subject or in the examination as a whole.

(f)

The competent authority shall ban applicants who are proven to be cheating from taking any further examination for a period of at least 12 months from the date of the examination in which they were found cheating.

a)

L’autorité compétente met en place les mesures et procédures requises pour permettre aux candidats de passer les examens théoriques conformément aux exigences applicables de la partie-FCL.

b)

Dans le cas d’une licence de pilote de ligne (ATPL), d’une licence de pilote d’avion multipilote (MPL) ou d’une licence de pilote commercial (CPL), et de qualifications de vol aux instruments, lesdites procédures satisfont à tous les points suivants:

1)

les examens sont faits par écrit ou sur un formulaire informatique;

2)

les questions d’un examen sont sélectionnées par l’autorité compétente au sein de la banque centrale européenne de questions (ECQB), selon une méthode commune qui permet de couvrir la totalité du programme dans chaque domaine. L’ECQB est une base de données de questions à choix multiple tenue par l’Agence;

3)

l’examen portant sur les communications peut être passé séparément de ceux portant sur d’autres sujets. Un candidat qui a déjà passé l’examen sur les communications en VFR (règles du vol à vue) ou celui sur les communications en IFR (règles du vol aux instruments), voire les deux, n’est pas réinterrogé sur les sections correspondantes.

c)

L’autorité compétente informe les candidats des langues dans lesquelles les examens peuvent être passés.

d)

L’autorité compétente établit les procédures appropriées aux fins de s’assurer de l’intégrité des examens.

e)

Si l’autorité compétente estime que le candidat ne respecte pas les procédures d’examen au cours de l’épreuve, elle apprécie si le candidat doit être mis en échec, soit pour un seul sujet de l’examen ou pour la totalité de ce dernier.

f)

L’autorité compétente interdit aux candidats, pour lesquels il est avéré qu’ils ont triché, de passer tout autre examen pendant une période d’au moins 12 mois à dater de l’examen pendant lequel ils ont été pris à tricher.

SOUS-PARTIE CC

EXIGENCES SPÉCIFIQUES RELATIVES AUX MEMBRES D’ÉQUIPAGE DE CABINE

SECTION I

Certificats de membre d’équipage de cabine

8063 | P5650
en
ARA.CC.100 Procédures relatives aux certificats de membre d’équipage de cabine
ARA.CC.100 Procedures for cabin crew attestations

(a)

The competent authority shall establish procedures for the issue, record-keeping and oversight of cabin crew attestations in accordance with ARA.GEN.315, ARA.GEN.220 and ARA.GEN.300 respectively.

(b)

Cabin crew attestations shall be issued, using the format and specifications established in Appendix II to this Part,

either

(1)

by the competent authority;

and/or, if so decided by a Member State

(2)

by an organisation approved to do so by the competent authority.

(c)

The competent authority shall make publicly available:

(1)

which body(ies) issue cabin crew attestations in their territory; and

(2)

if organisations are approved to do so, the list of such organisations.

a)

L’autorité compétente élabore les procédures visant à la délivrance, l’archivage et la supervision des certificats de membre d’équipage de cabine conformément aux ARA.GEN.315, ARA.GEN.220 et ARA.GEN.300 respectivement.

b)

Les certificats de membre d’équipage de cabine sont délivrés, selon le modèle et les spécifications établis à l’appendice II de la présente partie,

soit

1)

par l’autorité compétente;

et/ou, si un État membre en décide ainsi,

2)

par un organisme agréé pour ce faire par l’autorité compétente.

c)

L’autorité compétente indique publiquement:

1)

quel(s) organisme(s) délivre(nt) les certificats de membre d’équipage de cabine sur leur territoire; et

2)

si des organismes sont agréés pour ce faire, la liste de ces organismes.

8069 | P5660
en
ARA.CC.105 Suspension ou retrait des certificats de membre d’équipage de cabine
ARA.CC.105 Suspension or revocation of cabin crew attestations

The competent authority shall take measures in accordance with ARA.GEN.355, including the suspension or revocation of a cabin crew attestation, at least in the following cases:

(a)

non-compliance with Part-CC or with the applicable requirements of Part-ORO and Part-CAT, where a safety issue has been identified;

(b)

obtaining or maintaining the validity of the cabin crew attestation by falsification of submitted documentary evidence;

(c)

exercising the privileges of the cabin crew attestation when adversely affected by alcohol or drugs; and

(d)

evidence of malpractice or fraudulent use of the cabin crew attestation.

L’autorité compétente prend des mesures conformes à l’ARA.GEN.355, notamment la suspension ou le retrait d’un certificat de membre d’équipage de cabine, au moins dans les cas suivants:

a)

non-conformité avec la partie-CC ou avec les exigences applicables de la partie-ORO et de la partie-CAT, lorsqu’un problème de sécurité a été identifié;

b)

obtention ou maintien de la validité d’un certificat de membre d’équipage de cabine par falsification des preuves documentaires présentées;

c)

exercice des privilèges d’un certificat de membre d’équipage de cabine sous l’emprise de l’alcool ou de drogues; et

d)

preuve d’une négligence professionnelle ou d’une utilisation frauduleuse du certificat de membre d’équipage de cabine.

8071 | P5670

SECTION II

Organismes dispensant une formation de membre d’équipage de cabine ou délivrant des certificats de membre d’équipage de cabine

8067 | P5680
en
ARA.CC.200 Agrément des organismes pour dispenser une formation de membre d’équipage de cabine ou pour délivrer des certificats de membre d’équipage de cabine
ARA.CC.200 Approval of organisations to provide cabin crew training or to issue cabin crew attestations

(a)

Before issuing an approval to a training organisation or a commercial air transport operator to provide cabin crew training, the competent authority shall verify that:

(1)

the conduct, the syllabi and associated programmes of the training courses provided by the organisation comply with the relevant requirements of Part-CC;

(2)

the training devices used by the organisation realistically represent the passenger compartment environment of the aircraft type(s) and the technical characteristics of the equipment to be operated by the cabin crew; and

(3)

the trainers and instructors conducting the training sessions are suitably experienced and qualified in the training subject covered.

(b)

If in a Member State organisations may be approved to issue cabin crew attestations, the competent authority shall only grant such approvals to organisations complying with the requirements in (a). Before granting such an approval, the competent authority shall:

(1)

assess the capability and accountability of the organisation to perform the related tasks;

(2)

ensure that the organisation has established documented procedures for the performance of the related tasks, including for the conduct of examination(s) by personnel who are qualified for this purpose and free from conflict of interest, and for the issue of cabin crew attestations in accordance with ARA.GEN.315 and ARA.CC.100(b); and

(3)

require the organisation to provide information and documentation related to the cabin crew attestations it issues and their holders, as relevant for the competent authority to conduct its record-keeping, oversight and enforcement tasks.

a)

Avant de délivrer un agrément à un organisme de formation ou à un exploitant de transport aérien commercial aux fins de dispenser une formation de membre d’équipage de cabine, l’autorité compétente vérifie que:

1)

la conduite, le programme et les plans associés des cours de formation dispensés par l’organisme satisfont aux exigences applicables de la partie-CC;

2)

les dispositifs d’entraînement utilisés par l’organisme représentent de manière réaliste l’environnement de cabine du/des type(s) d’aéronef(s), ainsi que les caractéristiques techniques des matériels utilisés par l’équipage de cabine; et

3)

les formateurs et instructeurs qui mènent les sessions d’entraînement disposent d’une expérience et d’une qualification adéquates dans le domaine couvert par la formation.

b)

Si, dans un État membre, des organismes peuvent être agréés pour délivrer des certificats de membre d’équipage de cabine, l’autorité compétente ne délivre ces agréments qu’aux organismes qui respectent les exigences énoncées au point a). Avant de délivrer un tel agrément, l’autorité compétente:

1)

évalue si la capacité et l’assise financière de l’organisme lui permettent de s’acquitter des tâches correspondantes;

2)

s’assure que l’organisme a établi des procédures documentées en vue de l’exécution des tâches correspondantes, notamment pour faire passer des examens par du personnel qualifié à cet effet et n’étant soumis à aucun conflit d’intérêts, et pour la délivrance des certificats de membre d’équipage de cabine conformément aux ARA.GEN.315 et ARA.CC.100, point b); et

3)

exige de l’organisme qu’il fournisse les informations et la documentation relatives aux certificats de membre d’équipage de cabine qu’elle délivre et à leurs titulaires, tel que requis par l’autorité compétente pour exécuter ses tâches d’archivage, de surveillance et de mise en application.

AMC1 (b)(2)
8075 | P5690

SOUS-PARTIE ATO

EXIGENCES SPÉCIFIQUES RELATIVES AUX ORGANISMES DE FORMATION AGRÉÉS (ATO)

SECTION I

Généralités

8073 | P5700
en
ARA.ATO.105 Programme de surveillance
ARA.ATO.105 Oversight Programme

The oversight programme for ATOs shall include the monitoring of course standards, including the sampling of training flights with students, if appropriate to the aircraft used.

Le programme de surveillance pour les ATO inclut la surveillance des normes de cours, notamment l’échantillonnage de vols d’entraînement avec des étudiants, pour l’aéronef utilisé, le cas échéant.

AMC1
8079 | P5710
en
ARA.ATO.120 Archivage
ARA.ATO.120 Record-keeping

In addition to the records required in ARA.GEN.220, the competent authority shall include in its system of record-keeping details of courses provided by the ATO, and if applicable, records relating to FSTDs used for training.

Outre les dossiers requis par l’ARA.GEN.220, l’autorité compétente inclut dans son système d’archivage des détails relatifs aux cours dispensés par l’ATO et, le cas échéant, des dossiers relatifs aux FSTD utilisés pour la formation.

AMC1
8081 | P5720

SOUS-PARTIE FSTD

EXIGENCES SPÉCIFIQUES LIÉES À LA QUALIFICATION DES SIMULATEURS D’ENTRAÎNEMENT AU VOL (FSTD)

SECTION I

Généralités

8077 | P5730
en
ARA.FSTD.100 Procédure d’évaluation initiale
ARA.FSTD.100 Initial evaluation procedure

(a)

Upon receiving an application for an FSTD qualification certificate, the competent authority shall:

(1)

evaluate the FSTD submitted for initial evaluation or for upgrading against the applicable qualification basis;

(2)

assess the FSTD in those areas that are essential to completing the flight crew member training, testing and checking process, as applicable;

(3)

conduct objective, subjective and functions tests in accordance with the qualification basis and review the results of such tests to establish the qualification test guide (QTG); and

(4)

verify if the organisation operating the FSTD is in compliance with the applicable requirements. This does not apply to the initial evaluation of basic instrument training devices (BITDs).

(b)

The competent authority shall only approve the QTG after completion of the initial evaluation of the FSTD and when all discrepancies in the QTG have been addressed to the satisfaction of the competent authority. The QTG resulting from the initial evaluation procedure shall be the master QTG (MQTG), which shall be the basis for the FSTD qualification and subsequent recurrent FSTD evaluations.

(c)

Qualification basis and special conditions.

(1)

The competent authority may prescribe special conditions for the FSTD qualification basis when the requirements of ORA.FSTD.210(a) are met and when it is demonstrated that the special conditions ensure an equivalent level of safety to that established in the applicable certification specification.

(2)

When the competent authority, if other than the Agency, has established special conditions for the qualification basis of an FSTD, it shall without undue delay notify the Agency thereof. The notification shall be accompanied by a full description of the special conditions prescribed, and a safety assessment demonstrating that an equivalent level of safety to that established in the applicable Certification Specification is met.

a)

Dès la réception d’une demande de certificat de qualification d’un FSTD, l’autorité compétente:

1)

évalue le FSTD soumis pour évaluation initiale ou pour mise à niveau par rapport à la base de qualification applicable;

2)

évalue le FSTD dans les domaines essentiels à l’accomplissement de la formation de membre d’équipage de conduite et, selon le cas, le processus d’examen et de contrôle;

3)

mène des tests objectifs, subjectifs et fonctionnels conformément à la base de qualification et passe en revue les résultats de tels tests afin d’établir le guide de test de qualification (QTG); et

4)

vérifie si l’organisme exploitant le FSTD satisfait aux exigences applicables. Ce point ne s’applique pas à l’évaluation initiale des systèmes basiques d’entraînement au vol aux instruments (BITD).

b)

L’autorité compétente n’approuve le QTG qu’au terme de l’évaluation initiale du FSTD et lorsque toutes les divergences dans le QTG ont été traitées à la satisfaction de l’autorité compétente. Le QTG résultant de la procédure d’évaluation initiale constitue le guide de test de qualification de référence (MQTG), sur lequel s’appuient la qualification FSTD et les réévaluations FSTD suivantes.

c)

Base de qualification et conditions particulières.

1)

L’autorité compétente peut définir des conditions particulières pour la base de qualification FSTD lorsque les exigences de l’ORA.FSTD.210, point a), sont satisfaites et lorsqu’il est avéré que les conditions particulières assurent un niveau de sécurité équivalent à celui établi dans la spécification de certification applicable.

2)

Lorsque l’autorité compétente, si elle est autre que l’Agence, a établi des conditions particulières pour la base de qualification d’un FSTD, elle en informe l’Agence sans délai. La notification est accompagnée d’une description complète des conditions particulières recommandées, ainsi que d’une évaluation de sécurité démontrant qu’un niveau de sécurité équivalent à celui établi dans la spécification de certification applicable est respecté.

en
ARA.FSTD.110 Délivrance d’un certificat de qualification FSTD
ARA.FSTD.110 Issue of an FSTD qualification certificate

(a)

After completion of an evaluation of the FSTD and when satisfied that the FSTD meets the applicable qualification basis in accordance with ORA.FSTD.210 and that the organisation operating it meets the applicable requirements to maintain the qualification of the FSTD in accordance with ORA.FSTD.100, the competent authority shall issue the FSTD qualification certificate of unlimited duration, using the form as established in Appendix IV to this Part.

a)

Au terme d’une évaluation du FSTD et lorsqu’elle est assurée que le FSTD répond à la base de qualification applicable conformément à l’ORA.FSTD.210 et que l’organisme qui l’exploite répond aux exigences applicables permettant le maintien de la qualification du FSTD conformément à l’ORA.FSTD.100, l’autorité compétente délivre le certificat de qualification FSTD de durée illimitée, en utilisant le formulaire établi à l’appendice IV de la présente partie.

AMC1
8087 | P5750
en
ARA.FSTD.115 Qualification FSTD intermédiaire
ARA.FSTD.115 Interim FSTD qualification

(a)

In the case of the introduction of new aircraft programmes, when compliance with the requirements established in this Subpart for FSTD qualification is not possible, the competent authority may issue an interim FSTD qualification level.

(b)

For full flight simulators (FFS) an interim qualification level shall only be granted at level A, B or C.

(c)

This interim qualification level shall be valid until a final qualification level can be issued and, in any case, shall not exceed 3 years.

a)

Dans le cas de l’introduction de nouveaux programmes d’aéronefs, lorsque la conformité avec les exigences établies dans la présente sous-partie en matière de qualifications FSTD n’est pas possible, l’autorité compétente peut délivrer un niveau de qualification FSTD intermédiaire.

b)

En ce qui concerne les simulateurs de vol (FFS), un niveau de qualification intermédiaire n’est octroyé qu’aux niveaux A, B ou C.

c)

Ce niveau de qualification intermédiaire est valide jusqu’à ce qu’un niveau de qualification final puisse être délivré et, dans tous les cas, ne saurait excéder trois ans.

AMC1 GM1
8089 | P5760
en
ARA.FSTD.120 Maintien d’un certificat de qualification FSTD
ARA.FSTD.120 Continuation of an FSTD qualification

(a)

The competent authority shall continuously monitor the organisation operating the FSTD to verify that:

(1)

the complete set of tests in the MQTG is rerun progressively over a 12-month period;

(2)

the results of recurrent evaluations continue to comply with the qualification standards and are dated and retained; and

(3)

a configuration control system is in place to ensure the continued integrity of the hardware and software of the qualified FSTD.

(b)

The competent authority shall conduct recurrent evaluations of the FSTD in accordance with the procedures detailed in ARA.FSTD.100. These evaluations shall take place:

(1)

every year, in the case of a full flight simulator (FFS), flight training device (FTD) or flight and navigation procedures trainer (FNPT); the start for each recurrent 12-month period is the date of the initial qualification. The FSTD recurrent evaluation shall take place within the 60 days prior to the end of this 12-month recurrent evaluation period;

(2)

every 3 years, in the case of a BITD.

a)

L’autorité compétente supervise en permanence l’organisme qui exploite le FSTD aux fins de vérifier que:

1)

l’ensemble complet des tests du MQTG (guide de test de qualification de référence) est réitéré progressivement sur une période de douze mois;

2)

les résultats des évaluations récurrentes continuent de satisfaire aux normes de qualification et sont datés et conservés; et

3)

un système de contrôle de configuration est instauré pour s’assurer de l’intégrité permanente du matériel et des logiciels du FSTD qualifié.

b)

L’autorité compétente évalue le FSTD de manière régulière selon les procédures détaillées à l’ARA.FSTD.100. Ces évaluations ont lieu:

1)

chaque année, dans le cas d’un simulateur de vol (FFS), d’un système d’entraînement au vol (FTD), ou d’un système d’entraînement aux procédures de vol et de navigation (FNPT); chaque période de 12 mois commence à la date anniversaire de la qualification initiale. La réévaluation du FSTD a lieu dans les 60 jours qui précèdent le terme de la période de réévaluation de 12 mois;

2)

tous les trois ans dans le cas d’un BITD.

AMC1 AMC2
8091 | P5770
en
ARA.FSTD.130 Modifications
ARA.FSTD.130 Changes

(a)

Upon receipt of an application for any changes to the FSTD qualification certificate, the competent authority shall comply with the applicable elements of the initial evaluation procedure requirements as described in ARA.FSTD.100(a) and (b).

(b)

The competent authority may complete a special evaluation following major changes or when an FSTD appears not to be performing at its initial qualification level.

(c)

The competent authority shall always conduct a special evaluation before granting a higher level of qualification to the FSTD.

a)

Dès la réception d’une demande de modification à apporter au certificat de qualification FSTD, l’autorité compétente se conforme aux éléments applicables des exigences de la procédure d’évaluation initiale, en vertu de l’ARA.FSTD.100, points a) et b).

b)

L’autorité compétente peut accomplir une évaluation spéciale à la suite de modifications majeures ou lorsqu’un FSTD semble ne plus offrir les mêmes performances qu’à son niveau de qualification initial.

c)

L’autorité compétente effectue toujours une évaluation spéciale avant d’accorder un niveau supérieur de qualification au FSTD.

AMC1 GM1
8093 | P5780
en
ARA.FSTD.135 Constatations et actions correctives - certificat de qualification FSTD
ARA.FSTD.135 Findings and corrective actions – FSTD qualification certificate

The competent authority shall limit, suspend or revoke, as applicable, an FSTD qualification certificate in accordance with ARA.GEN.350 in, but not limited to, the following circumstances:

(a)

obtaining the FSTD qualification certificate by falsification of submitted documentary evidence;

(b)

the organisation operating the FSTD can no longer demonstrate that the FSTD complies with its qualification basis; or

(c)

the organisation operating the FSTD no longer complies with the applicable requirements of Part-ORA.

L’autorité compétente limite, suspend ou retire, selon le cas, un certificat de qualification FSTD conformément à l’ARA.GEN.350, dans les circonstances suivantes, qui ne sont pas exhaustives:

a)

l’obtention d’un certificat de qualification FSTD en falsifiant les preuves documentaires présentées;

b)

le fait que l’organisme exploitant le FSTD n’est plus en mesure de démontrer que le FSTD satisfait à sa base de qualification; ou

c)

le fait que l’organisme qui exploite le FSTD ne satisfait plus aux exigences applicables de la partie-ORA.

AMC1 AMC2 AMC3
8095 | P5790
en
ARA.FSTD.140 Archivage
ARA.FSTD.140 Record keeping

In addition to the records required in ARA.GEN.220, the competent authority shall keep and update a list of the qualified FSTDs under its supervision, the dates when evaluations are due and when such evaluations were carried out.

Outre les dossiers prévus à l’ARA.GEN.220, l’autorité compétente conserve et tient à jour une liste des FSTD qualifiés sous sa surveillance, les dates auxquelles des évaluations sont prévues et les dates auxquelles de telles évaluations ont été effectuées.

8097 | P5800

SOUS PARTIE AeMC

EXIGENCES SPÉCIFIQUES RELATIVES AUX CENTRES AÉROMÉDICAUX (AeMC)

SECTION I

Généralités

8083 | P5810
en
ARA.AeMC.110 Procédure de certification initiale
ARA.AeMC.110 Initial certification procedure

The certification procedure for an AeMC shall follow the provisions laid down in ARA.GEN.310.

La procédure de certification d’un AeMC suit les dispositions établies à l’ARA.GEN.310.

8101 | P5820
en
ARA.AeMC.150 Constatations et actions correctives - AeMC
ARA.AeMC.150 Findings and corrective actions – AeMC

Without prejudice to ARA.GEN.350, level 1 findings include, but are not limited to, the following:

(a)

failure to nominate a head of the AeMC;

(b)

failure to ensure medical confidentiality of aero-medical records; and

(c)

failure to provide the competent authority with the medical and statistical data for oversight purposes.

Sans préjudice des dispositions de l’ARA.GEN.350, les constatations de niveau 1 incluent les points suivants, sans y être limitées:

a)

défaut de nomination d’un responsable de l’AeMC;

b)

non-respect du principe de confidentialité des dossiers aéromédicaux; et

c)

manquement quant à la fourniture à l’autorité compétente des données médicales et statistiques aux fins de la surveillance.

8103 | P5830

SOUS PARTIE MED

EXIGENCES SPÉCIFIQUES RELATIVES À LA CERTIFICATION AÉROMÉDICALE

SECTION I

Généralités

8099 | P5840
en
ARA.MED.120 Évaluateurs médicaux
ARA.MED.120 Medical assessors

The competent authority shall appoint one or more medical assessor(s) to undertake the tasks described in this Section. The medical assessor shall be licensed and qualified in medicine and have:

(a)

postgraduate work experience in medicine of at least 5 years;

(b)

specific knowledge and experience in aviation medicine; and

(c)

specific training in medical certification.

L’autorité compétente désigne un ou plusieurs évaluateurs médicaux pour exécuter les tâches décrites dans la présente section. L’évaluateur médical est diplômé en médecine, dispose des qualifications requises et possède:

a)

une expérience professionnelle de 3e cycle en médecine d’au moins cinq ans;

b)

une connaissance et une expérience spécifiques en médecine aéronautique; et

c)

une formation propre à la procédure de certification médicale.

AMC1 AMC2
8107 | P5850
en
ARA.MED.125 Renvoi devant l’autorité de délivrance d’une licence
ARA.MED.125 Referral to the licensing authority

When an AeMC, or aero-medical examiner (AME) has referred the decision on the fitness of an applicant to the licensing authority:

(a)

the medical assessor or medical staff designated by the competent authority shall evaluate the relevant medical documentation and request further medical documentation, examinations and tests where necessary; and

(b)

the medical assessor shall determine the applicant’s fitness for the issue of a medical certificate with one or more limitation(s) as necessary.

Lorsqu’un AeMC ou un examinateur aéromédical (AME) a renvoyé la décision de l’aptitude médicale d’un candidat devant l’autorité de délivrance de la licence:

a)

l’évaluateur médical ou le personnel médical désigné par l’autorité compétente évalue la documentation médicale pertinente et demande, le cas échéant, des documents, examens et contrôles médicaux additionnels; et

b)

l’évaluateur médical détermine l’aptitude physique du candidat pour la délivrance d’un certificat médical comportant une ou plusieurs limitations si nécessaire.

AMC1
8109 | P5860
en
ARA.MED.130 Modèle du certificat médical
ARA.MED.130 Medical certificate format

The format of the medical certificate shall be in accordance with Appendix VI to this Part.

The medical certificate shall conform to the following specifications:

(a)

Content

(1)

State where the pilot licence has been issued or applied for (I),

(2)

Class of medical certificate (II),

(3)

Certificate number commencing with the UN country code of the State where the pilot licence has been issued or applied for and followed by a code of numbers and/or letters in Arabic numerals and latin script (III),

(4)

Name of holder (IV),

(5)

Nationality of holder (VI),

(6)

Date of birth of holder: (dd/mm/yyyy) (XIV),

(7)

Signature of holder (VII),

(8)

Limitation(s) (XIII),

(9)

Expiry date of the medical certificate (IX) for:

(i)

Class 1 single pilot commercial operations carrying passengers,

(ii)

Class 1 other commercial operations,

(iii)

Class 2,

(iv)

LAPL

(10)

Date of medical examination

(11)

Date of last electrocardiogram

(12)

Date of last audiogram

(13)

Date of issue and signature of the AME or medical assessor that issued the certificate. GMP may be added to this field if they have the competence to issue medical certificates under the national law of the Member State where the licence is issued.

(14)

Seal or stamp (XI)

(b)

Material: Except for the case of LAPL issued by a GMP the paper or other material used shall prevent or readily show any alterations or erasures. Any entries or deletions to the form shall be clearly authorised by the licensing authority.

(c)

Language: Certificates shall be written in the national language(s) and in English and such other languages as the licensing authority deems appropriate.

(d)

All dates on the medical certificate shall be written in a dd/mm/yyyy format.

Le format du certificat médical est conforme à celui présenté à l'appendice VI de la présente partie.

Le certificat médical est conforme aux spécifications suivantes:

a)

Contenu

1)

État dans lequel la licence de pilote a été délivrée ou demandée (I)

2)

Classe du certificat médical (II)

3)

Numéro de certificat commençant par le code de pays "UN" de l'État dans lequel la licence de pilote a été délivrée ou demandée et suivi d'un code constitué d'une suite de numéros et/ou de lettres, en chiffres arabes et caractères latins (III)

4)

Nom du titulaire (IV)

5)

Nationalité du titulaire (VI)

6)

Date de naissance du titulaire: (jj/mm/aaaa) (XIV)

7)

Signature du titulaire (VII)

8)

Limitation(s) (XIII)

9)

Date d'expiration du certificat médical (IX) pour:

i)

Classe 1, exploitation commerciale monopilote avec transport de passagers,

ii)

Classe 1, autres exploitations commerciales,

iii)

Classe 2,

iv)

LAPL

10)

Date de l'examen médical

11)

Date du dernier électrocardiogramme

12)

Date du dernier audiogramme

13)

Date de délivrance et signature de l'AME ou de l'évaluateur médical qui a délivré le certificat. Un médecin généraliste peut être ajouté dans ce champ s'il dispose de la compétence de délivrer des certificats médicaux en vertu du droit national de l'État membre dans lequel la licence est délivrée.

14)

Sceau ou cachet (XI)

b)

Support: sauf dans le cas d'une LAPL délivrée par un médecin généraliste, le papier ou tout autre support utilisé prévient toute altération ou suppression, ou les fait apparaître clairement. Tout élément ajouté sur le formulaire ou supprimé de celui-ci est validé d'une manière claire par l'autorité compétente.

c)

Langue: Les certificats sont établis dans la/les langue(s) nationale(s) et en anglais, ainsi que dans toute autre langue que l'autorité de délivrance des licences juge appropriée.

d)

Toutes les dates présentes sur le certificat médical sont écrites selon le format jj/mm/aaaa.

New AMC1
8111 | P5870
Amendé par : IR No 245/2014 du 2014-03-14
en
ARA.MED.135 Formulaires aéromédicaux
ARA.MED.135 Aero-medical forms

The competent authority shall use forms for:

(a)

the application form for a medical certificate;

(b)

the examination report form for class 1 and class 2 applicants; and

(c)

the examination report form for light aircraft pilot licence (LAPL) applicants.

L’autorité compétente utilise des formulaires pour:

a)

la demande de certificat médical;

b)

le rapport d’examen pour les candidats de classe 1 et de classe 2; et

c)

le rapport d’examen pour les candidats à l’obtention d’une licence de pilote d’aéronef léger (LAPL).

en
ARA.MED.145 Notification du GMP à l’autorité compétente
ARA.MED.145 GMP notification to the competent authority

The competent authority, when applicable, shall establish a notification process for general medical practitioners (GMPs) to ensure that the GMP is aware of the medical requirements laid down in MED.B.095.

L’autorité compétente établit, le cas échéant, une procédure d’information à l’attention des médecins généralistes (GMP) pour s’assurer que le GMP est conscient des exigences médicales établies au MED.B.095.

8115 | P5890
en
ARA.MED.150 Archivage
ARA.MED.150 Record-keeping

(a)

In addition to the records required in ARA.GEN.220, the competent authority shall include in its system of record-keeping details of aero-medical examinations and assessments submitted by AMEs, AeMCs or GMPs.

(b)

All aero-medical records of licence holders shall be kept for a minimum period of 10 years after the expiry of their last medical certificate.

(c)

For the purpose of aero-medical assessments and standardisation, aero-medical records shall be made available after written consent of the applicant/licence holder to:

(1)

an AeMC, AME or GMP for the purpose of completion of an aero-medical assessment;

(2)

a medical review board that may be established by the competent authority for secondary review of borderline cases;

(3)

relevant medical specialists for the purpose of completion of an aero-medical assessment;

(4)

the medical assessor of the competent authority of another Member State for the purpose of cooperative oversight;

(5)

the applicant/licence holder concerned upon their written request; and

(6)

after disidentification of the applicant/licence holder to the Agency for standardisation purposes.

(d)

The competent authority may make aero-medical records available for other purposes than those mentioned in (c) in accordance with Directive 95/46/EC as implemented under national law.

(e)

The competent authority shall maintain lists:

(1)

of all AMEs that hold a valid certificate issued by that authority; and

(2)

where applicable, of all GMPs acting as AMEs on their territory.

These lists shall be disclosed to other Member States and the Agency upon request.

a)

En plus des dossiers requis à l’ARA.GEN.220, l’autorité compétente inclut dans son système d’archivage les éléments relatifs aux examens et évaluations aéromédicaux transmis par les AME, AeMC ou GMP.

b)

Tous les dossiers aéromédicaux des titulaires d’une licence sont conservés pendant au moins 10 ans après l’expiration de leur dernier certificat médical.

c)

Aux fins des évaluations aéromédicales et de la standardisation et après consentement écrit du candidat/du titulaire d’une licence, les dossiers aéromédicaux sont mis à la disposition:

1)

d’un AeMC, un AME ou un GMP aux fins d’accomplir une évaluation aéromédicale;

2)

d’un comité d’examen médical qui peut être établi par l’autorité compétente pour effectuer un réexamen du dossier médical dans des cas limites;

3)

des spécialistes médicaux concernés aux fins de pratiquer une évaluation aéromédicale;

4)

de l’évaluateur médical de l’autorité compétente d’un autre État membre à des fins de coopération dans les activités de surveillance;

5)

du candidat/du titulaire d’une licence concerné sur demande écrite; et

6)

après suppression de l’identité du candidat/du titulaire de la licence, l’Agence à des fins de standardisation.

d)

L’autorité compétente peut mettre les dossiers aéromédicaux à disposition à d’autres fins que celles visées au point c) conformément à la directive 95/46/CE telle que mise en œuvre dans le droit national.

e)

L’autorité compétente conserve des listes:

1)

de tous les AME qui détiennent un certificat valable délivré par cette autorité; et

2)

le cas échéant, de tous les GMP agissant en tant qu’AME sur leur territoire.

Ces listes sont fournies, sur leur demande, aux autres États membres et à l’Agence.

AMC1
8117 | P5900

SECTION II

Examinateurs aéromédicaux (AME)

8105 | P5910
en
ARA.MED.200 Procédure de délivrance, prorogation ou renouvellement ou modification d’un certificat d’AME
ARA.MED.200 Procedure for the issue, revalidation, renewal or change of an AME certificate

(a)

The certification procedure for an AME shall follow the provisions laid down in ARA.GEN.315. Before issuing the certificate, the competent authority shall have evidence that the AME practice is fully equipped to perform aero-medical examinations within the scope of the AME certificate applied for.

(b)

When satisfied that the AME is in compliance with the applicable requirements, the competent authority shall issue, revalidate, renew or change the AME certificate for a period of 3 years, using the form as established in Appendix VII to this Part.When satisfied that the AME is in compliance with the applicable requirements, the competent authority shall issue, revalidate, renew or change the AME certificate for a period not exceeding 3 years, using the form established in appendix VII to this Part.

a)

La procédure de certification d'un AME est conforme aux dispositions établies à l'ARA.GEN.315. Avant de délivrer le certificat, l'autorité compétente s'assure que le cabinet de l'AME dispose de tout l'équipement nécessaire aux examens aéromédicaux dans le champ d'application du certificat AME sollicité.

b)

Lorsque l'autorité compétente est assurée que l'AME satisfait aux exigences applicables, elle délivre, proroge, renouvelle ou modifie le certificat d'AME pour une période de trois ans, en utilisant le formulaire établi à l'appendice VII de la présente partie.Lorsque l'autorité compétente est assurée que l'AME satisfait aux exigences applicables, elle délivre, proroge, renouvelle ou modifie le certificat d'AME pour une période ne dépassant pas trois ans, en utilisant le formulaire établi à l'appendice VII de la présente partie.

AMC1
8121 | P5920
Amendé par : IR No 245/2014 du 2014-03-14
en
ARA.MED.240 Médecin généraliste (GMP) agissant en tant qu’AME
ARA.MED.240 General medical practitioners (GMPs) acting as AMEs

The competent authority of a Member State shall notify the Agency and competent authorities of other Member States if aero-medical examinations for the LAPL can be carried out on its territory by GMPs.

L’autorité compétente d’un État membre informe l’Agence et les autorités compétentes d’autres États membres si des examens aéromédicaux effectués en vue de l’obtention d’une LAPL peuvent être effectués par des GMP sur son territoire.

8123 | P5930
en
ARA.MED.245 Surveillance continue des AME et des GMP
ARA.MED.245 Continuing oversight of AMEs and GMPs

When developing the continuing oversight programme referred to in ARA.GEN.305, the competent authority shall take into account the number of AMEs and GMPs exercising their privileges within the territory where the competent authority exercises oversight.

Lors de l’élaboration du programme de surveillance continue visé à l’ARA.GEN.305, l’autorité compétente tient compte du nombre d’AME et de GMP exerçant leurs privilèges sur le territoire où elle exerce l’activité de surveillance.

8125 | P5940
en
ARA.MED.250 Limitation, suspension ou retrait d’un certificat AME
ARA.MED.250 Limitation, suspension or revocation of an AME certificate

(a)

The competent authority shall limit, suspend or revoke an AME certificate in cases where:

(1)

the AME no longer complies with applicable requirements;

(2)

failure to meet the criteria for certification or continuing certification;

(3)

deficiency of aero-medical record-keeping or submission of incorrect data or information;

(4)

falsification of medical records, certificates or documentation;

(5)

concealment of facts appertaining to an application for, or holder of, a medical certificate or false or fraudulent statements or representations to the competent authority;

(6)

failure to correct findings from audit of the AME practice; and

(7)

at the request of the certified AME.

(b)

The certificate of an AME shall be automatically revoked in either of the following circumstances:

(1)

revocation of medical licence to practice; or

(2)

removal from the Medical Register.

a)

L’autorité compétente limite, suspend ou retire un certificat d’AME dans les cas suivants:

1)

l’AME ne satisfait plus aux exigences applicables;

2)

les critères de certification ou de certification continue ne sont plus satisfaits;

3)

la non-conformité dans l’archivage aéromédical ou des données ou informations incorrectes ont été soumises;

4)

la falsification des dossiers, certificats ou documents médicaux;

5)

la dissimulation d’informations contenues dans une demande de certificat médical ou à un titulaire d’un tel certificat, ou déclarations, voire représentations, fausses ou frauduleuses, à l’autorité compétente;

6)

le défaut d’actions correctives à la suite des constatations découlant d’un audit effectué au sein du cabinet de l’AME; et

7)

à la demande de l’AME certifié.

b)

Le certificat d’un AME est automatiquement retiré dans l’un des cas suivants:

1)

interdiction d’exercer la médecine; ou

2)

radiation de l’Ordre des médecins.

8127 | P5950
en
ARA.MED.255 Mesures d’exécution
ARA.MED.255 Enforcement measures

If, during oversight or by any other means, evidence is found showing a non-compliance of an AeMC, an AME or a GMP, the licensing authority shall have a process to review the medical certificates issued by that AeMC, AME or GMP and may render them invalid where required to ensure flight safety.

Si, au cours des activités de surveillance ou par tout autre moyen, la preuve est faite qu’un AeMC, un AME ou un GMP n’est pas en conformité, l’autorité de délivrance des licences réexamine les certificats médicaux délivrés par ledit AeMC, AME ou GMP et est en droit de les annuler afin de garantir la sécurité des vols.

8129 | P5960

SECTION III

Certification médicale

8119 | P5970
en
ARA.MED.315 Revue des rapports d’examen
ARA.MED.315 Review of examination reports

The licensing authority shall have a process in place to:

(a)

review examination and assessment reports received from the AeMCs, AMEs and GMPs and inform them of any inconsistencies, mistakes or errors made in the assessment process; and

(b)

assist AMEs and AeMCs on their request regarding their decision on aero-medical fitness in contentious cases.

L’autorité responsable de la délivrance des licences met en place des procédures visant à:

a)

réexaminer les rapports d’examen et d’évaluation reçus des AeMC, AME et GMP et à informer ces derniers de toute incohérence, méprise ou erreur commise lors du processus d’évaluation; et

b)

assister les AME et AeMC, à leur demande, pour prendre leur décision dans des cas litigieux quant à l’examen de l’aptitude aéromédicale d’un candidat.

AMC1 (a)
8133 | P5980
en
ARA.MED.325 Procédure de réexamen médical
ARA.MED.325 Secondary review procedure

The competent authority shall establish a procedure for the review of borderline and contentious cases with independent medical advisors, experienced in the practice of aviation medicine, to consider and advise on an applicant’s fitness for medical certification.

L’autorité compétente établit une procédure destinée à effectuer un réexamen médical des cas limites et litigieux par des conseillers médicaux indépendants, ayant une expérience dans la pratique de la médecine aéronautique, afin qu’ils analysent et donnent un avis quant à l’aptitude médicale d’un candidat pour l’obtention d’un certificat médical.

8135 | P5990
en
ARA.MED.330 Circonstances médicales particulières
ARA.MED.330 Special medical circumstances

(a)

When new medical technology, medication or procedures are identified that may justify a fit assessment of applicants otherwise not in compliance with the requirements, research may be carried out to gather evidence on the safe exercise of the privileges of the licence.

(b)

In order to undertake research, a competent authority, in cooperation with at least one other competent authority, may develop and evaluate a medical assessment protocol based on which these competent authorities may issue a defined number of pilot medical certificates with appropriate limitations.

(c)

AeMCs and AMEs may only issue medical certificates on the basis of a research protocol if instructed to do so by the competent authority.

(d)

The protocol shall be agreed between the competent authorities concerned and shall include as a minimum:

(1)

a risk assessment;

(2)

a literature review and evaluation to provide evidence that issuing a medical certificate based on the research protocol would not jeopardise the safe exercise of the privileges of the licence;

(3)

detailed selection criteria for pilots to be admitted to the protocol;

(4)

the limitations that will be endorsed on the medical certificate;

(5)

the monitoring procedures to be implemented by the competent authorities concerned;

(6)

the determination of end points for terminating the protocol.

(e)

The protocol shall be compliant with relevant ethical principles.

(f)

The exercise of licence privileges by licence holders with a medical certificate issued on the basis of the protocol shall be restricted to flights in aircraft registered in the Member States involved in the research protocol. This restriction shall be indicated on the medical certificate.

(g)

The participating competent authorities shall:

(1)

provide the Agency with:

(i)

the research protocol before implementation;

(ii)

the details and qualifications of the nominated focal point of each participating competent authority;

(iii)

documented reports of regular evaluations of its effectiveness;

(2)

provide the AeMCs and AMEs within their jurisdiction with details of the protocol before implementation for their information.

a)

Lorsque sont identifiés des techniques, traitements ou procédés médicaux nouveaux qui peuvent justifier de soumettre à une évaluation d'aptitude des candidats qui, autrement, ne satisferaient pas aux exigences, des recherches peuvent être effectuées en vue de réunir des preuves de l'exercice en toute sécurité des privilèges de la licence.

b)

Afin d'entreprendre ces recherches, une autorité compétente, en coopération avec au moins une autre autorité compétente, peut mettre au point et évaluer un protocole d'examen médical sur la base duquel ces autorités compétentes peuvent délivrer un nombre défini de certificats médicaux de pilotes assortis de limites appropriées.

c)

Les AeMC et AME ne peuvent délivrer de certificats médicaux sur la base d'un protocole de recherche que s'ils en ont reçu l'instruction de l'autorité compétente.

d)

Le protocole doit faire l'objet d'un accord entre les autorités compétentes concernées et comprendre au minimum:

1)

une évaluation des risques;

2)

une analyse et une évaluation des publications afin de prouver que la délivrance d'un certificat médical basé sur le protocole de recherche ne compromettrait pas l'exercice en toute sécurité des privilèges de la licence;

3)

des critères détaillés de sélection des pilotes à inclure dans le protocole;

4)

les limites qui seront mentionnées sur le certificat médical;

5)

les procédures de contrôle à mettre en œuvre par les autorités compétentes concernées;

6)

la détermination de points d'arrivée pour mettre un terme au protocole.

e)

Le protocole doit être conforme aux principes éthiques pertinents.

f)

L'exercice des privilèges de la licence par les titulaires disposant d'un certificat médical délivré sur la base du protocole est limité aux vols effectués à bord d'aéronefs enregistrés dans les États membres participant au protocole de recherche. Cette limitation doit être mentionnée sur le certificat médical.

g)

Les autorités compétentes participantes:

1)

fournissent à l'Agence

i)

le protocole de recherche avant sa mise en œuvre;

ii)

les coordonnées et fonctions de la personne de contact désignée par chaque autorité compétente participante;

iii)

des comptes rendus documentés des évaluations régulières de son efficacité;

2)

fournissent aux AeMC et AME de leur juridiction, pour information, les détails du protocole avant sa mise en œuvre.

en
Appendice I de L’ANNEXE VI (PART-ARA)
Appendix I to ANNEX VI PART-ARA

Flight crew licence

The flight crew licence issued by a Member State in accordance with Part-FCL shall conform to the following specifications:

(a)

Content. The item number shown shall always be printed in association with the item heading. Items I to XI are the “permanent” items and items XII to XIV are the “variable” items which may appear on a separate or detachable part of the main form. Any separate or detachable part shall be clearly identifiable as part of the licence.

(1)

Permanent items:

(I)

State of licence issue;

(II)

title of licence;

(III)

serial number of the licence commencing with the UN country code of the State of licence issue and followed by “FCL” and a code of numbers and/or letters in Arabic numerals and in latin script;

(IV)

name of holder (in latin script, even if the script of the national language(s) is other than latin);

(IVa)

date of birth;

(V)

holder’s address;

(VI)

nationality of holder;

(VII)

signature of holder;

(VIII)

competent authority and, where necessary, conditions under which the licence was issued;

(IX)

certification of validity and authorisation for the privileges granted;

(X)

signature of the officer issuing the licence and the date of issue; and

(XI)

seal or stamp of the competent authority.

(2)

Variable items

(XII)

ratings and certificates: class, type, instructor certificates, etc., with dates of expiry. Radio telephony (R/T) privileges may appear on the licence form or on a separate certificate;

(XIII)

remarks: i.e. special endorsements relating to limitations and endorsements for privileges, including endorsements of language proficiency and ratings for Annex II aircraft when used for commercial air transportation; and

(XIV)

any other details required by the competent authority (e.g. place of birth/place of origin).

(b)

Material. The paper or other material used will prevent or readily show any alterations or erasures. Any entries or deletions to the form will be clearly authorised by the competent authority.

(c)

Language. Licences shall be written in the national language(s) and in English and such other languages as the competent authority deems appropriate.

image

image

image

Flight crew licence

The flight crew licence issued by a Member State in accordance with Part-FCL shall conform to the following specifications:

(a)

Content. The item number shown shall always be printed in association with the item heading. Items I to XI are the “permanent” items and items XII to XIV are the “variable” items which may appear on a separate or detachable part of the main form. Any separate or detachable part shall be clearly identifiable as part of the licence.

(1)

Permanent items:

(I)

State of licence issue;

(II)

title of licence;

(III)

serial number of the licence commencing with the UN country code of the State of licence issue and followed by “FCL” and a code of numbers and/or letters in Arabic numerals and in Latin script;

(IV)

name of holder (in Latin script, even if the script of the national language(s) is other than Latin);

(IVa)

date of birth;

(V)

holder's address;

(VI)

nationality of holder;

(VII)

signature of holder;

(VIII)

competent authority and, where necessary, conditions under which the licence was issued;

(IX)

certification of validity and authorisation for the privileges granted;

(X)

signature of the officer issuing the licence and the date of issue; and

(XI)

seal or stamp of the competent authority.

(2)

Variable items:

(XII)

ratings and certificates: class, type, instructor certificates, etc., with dates of expiry. Radio telephony (R/T) privileges may appear on the licence form or on a separate certificate;

(XIII)

remarks: i.e. special endorsements relating to limitations and endorsements for privileges, including endorsements of language proficiency, ratings for Annex II aircraft when used for commercial air transportation; and

(XIV)

any other details required by the competent authority (e.g. place of birth/place of origin).

(b)

Material. The paper or other material used will prevent or readily show any alterations or erasures. Any entries or deletions to the form will be clearly authorised by the competent authority.

(c)

Language. Licences shall be written in the national language(s) and in English and such other languages as the competent authority deems appropriate.

Cover page

image

Page 2

image

Page 3

image

Additional pages — Requirements:

Pages 1, 2, and 3 of the licence shall be in accordance with the format laid down in the model in this point. The competent authority shall include additional customized pages containing tables which shall contain at least the following information:

Ratings, certificates, endorsements and privileges;

Expiry dates of the ratings, the instructor and examiner certificate privileges;

Dates of the test or check;

Remarks and restrictions (operational limitations);

Fields for the examiner and/or instructor certificate number and signature, as applicable;

Abbreviations.

These additional pages are intended for use by the competent authority, or by specifically authorised instructors or examiners.

Initial issues of ratings or certificates shall be entered by the competent authority. Revalidation or renewal of ratings or certificates may be entered by the competent authority or by specifically authorised instructors or examiners.

Operational limitations shall be entered in “Remarks and Restrictions” against the appropriate restricted privilege, e.g. IR skill test taken with co-pilot, restricted instruction privileges to 1 aircraft type.

Ratings that are not validated may be removed from the licence by the competent authority.'

(5)

In Appendix II, Item 9 of the instructions relating to the Standard EASA format for cabin crew attestations is replaced by the following:

‘Item 9: If the competent authority is the issuing body, the term “competent authority” and official seal, stamp or logo shall be entered. In this case only, the competent authority may determine if its official seal, stamp or logo shall also be entered under Item 8.

Licence de membre d'équipage de conduite

La licence de membre d'équipage de conduite délivrée par un État membre selon la partie-FCL est conforme aux spécifications suivantes:

a)

Contenu. Le numéro de rubrique indiqué est toujours imprimé avec l'en-tête de la rubrique. Les rubriques I à XI sont “permanentes” et les rubriques XII à XIV sont “variables” et peuvent apparaître sur une partie séparée ou détachable du formulaire principal. Toute partie séparée ou détachable est clairement identifiable comme faisant partie de la licence.

1)

Rubriques permanentes:

I)

état de délivrance de la licence;

II)

titre de la licence;

III)

numéro de série de la licence commençant par le code de pays UN de l'État dans lequel la licence a été délivrée et suivi par “FCL”, ainsi qu'une suite de numéros et/ou de lettres, en chiffres arabes et caractères latins;

IV)

nom du titulaire (en caractères latins, même si les caractères de la langue nationale ne sont pas latins);

IVa)

date de naissance;

V)

adresse du titulaire;

VI)

nationalité du titulaire;

VII)

signature du titulaire;

VIII)

autorité compétente et, le cas échéant, conditions dans lesquelles la licence a été délivrée;

IX)

certification de la validité et autorisation pour les privilèges accordés;

X)

signature de la personne qui délivre la licence et date de délivrance; et

XI)

sceau ou cachet de l'autorité compétente.

2)

Rubriques variables:

XII)

qualifications et autorisations: classe, type, autorisation d'instructeur, etc. avec dates d'expiration. Des privilèges liés à la radiotéléphonie (R/T) peuvent apparaître sur le formulaire ou sur une autorisation séparée;

XIII)

remarques: c'est-à-dire validations spéciales liées à des limitations et validations de privilèges, notamment en termes de compétences linguistiques et qualifications pour des aéronefs relevant de l'annexe II lorsqu'ils sont utilisés aux fins du transport aérien commercial; et

XIV)

tout autre détail requis par l'autorité compétente (par exemple lieu de naissance/lieu d'origine).

b)

Matériau. Le papier ou tout autre matériau utilisé prévient toute altération ou suppression, ou les fait apparaître clairement. Tout élément ajouté sur, ou supprimé du formulaire, est validé d'une manière claire par l'autorité compétente.

c)

Langue. Les licences sont établies dans la/les langue(s) nationale(s) et en anglais, ainsi que dans toute autre langue que l'autorité compétente juge appropriée.

image

image

image

Licence de membre d'équipage de conduite

La licence de membre d'équipage de conduite délivrée par un État membre selon la partie FCL est conforme aux spécifications suivantes:

a)

Contenu. Le numéro de rubrique indiqué est toujours imprimé avec l'en-tête de la rubrique. Les rubriques I à XI sont “permanentes” et les rubriques XII à XIV sont “variables” et peuvent apparaître sur une partie séparée ou détachable du formulaire principal. Toute partie séparée ou détachable est clairement identifiable comme faisant partie de la licence.

1)

Rubriques permanentes:

I)

état de délivrance de la licence;

II)

titre de la licence;

III)

numéro de série de la licence commençant par le code de pays UN de l'État dans lequel la licence a été délivrée, suivi par “FCL” et une séquence de numéros et/ou de lettres, en chiffres arabes et caractères latins;

IV)

nom du titulaire (en caractères latins, même si les caractères de la langue nationale ne sont pas latins);

IV bis)

date de naissance;

V)

adresse du titulaire;

VI)

nationalité du titulaire;

VII)

signature du titulaire;

VIII)

autorité compétente et, le cas échéant, conditions dans lesquelles la licence a été délivrée;

IX)

certification de la validité et autorisation pour les privilèges accordés;

X)

signature de la personne qui délivre la licence et date de délivrance; et

XI)

sceau ou cachet de l'autorité compétente.

2)

Rubriques variables:

XII)

qualifications et autorisations: classe, type, autorisation d'instructeur, etc. avec dates d'expiration. Des privilèges liés à la radiotéléphonie (R/T) peuvent figurer sur le formulaire ou sur une autorisation séparée;

XIII)

remarques: c.-à-d. validations spéciales liées à des limitations et validations de privilèges, notamment en termes de compétences linguistiques, qualifications pour des aéronefs relevant de l'annexe II lorsqu'ils sont utilisés aux fins du transport aérien commercial; et

XIV)

tout autre détail requis par l'autorité compétente (par exemple lieu de naissance/lieu d'origine).

b)

Matériau. Le papier ou tout autre matériau utilisé doit prévenir toute altération ou suppression, ou les faire apparaître clairement. Tout élément ajouté sur le formulaire ou supprimé de celui-ci sera validé de façon claire par l'autorité compétente.

c)

Langue. Les licences sont établies dans la/les langue(s) nationale(s) et en anglais, ainsi que dans toute autre langue que l'autorité compétente juge appropriée.

Page de couverture

image

Page 2

image

Page 3

image

Pages supplémentaires — Exigences

Les pages 1, 2 et 3 de la licence doivent respecter le format du modèle établi au présent point. L'autorité compétente joint des pages supplémentaires personnalisées avec des tableaux qui doivent contenir au moins les informations suivantes:

classifications, autorisations, validations et privilèges,

dates d'expiration des classifications, des privilèges liés à une autorisation d'instructeur et d'examinateur,

dates de l'examen ou du contrôle,

remarques et restrictions (limitations opérationnelles),

champs pour le numéro d'autorisation de l'examinateur et/ou de l'instructeur et la signature, le cas échéant,

abréviations.

Ces pages supplémentaires sont destinées à être utilisées par l'autorité compétente ou par des instructeurs ou examinateurs expressément autorisés.

La délivrance initiale des classifications ou autorisations est indiquée par l'autorité compétente. La prorogation ou le renouvellement des qualifications ou autorisations peuvent être indiqués par l'autorité compétente ou par des instructeurs ou examinateurs expressément autorisés.

Les limitations opérationnelles sont indiquées dans la section “Remarques et restrictions” en face du privilège restreint correspondant, par exemple: examen pratique IR passé avec un copilote dont les privilèges d'instruction sont restreints à un type d'aéronef.

Les classifications qui ne sont pas validées peuvent être supprimées de la licence par l'autorité compétente.

8277 | P6000
Amendé par : IR No 445/2015 du 2015-03-18
en
Appendice II de L’ANNEXE VI (PART-ARA)
Appendix II to ANNEX VI PART-ARA

Standard EASA format for cabin crew attestations

Cabin crew attestations issued in accordance with Part-CC in a Member State shall conform to the following specifications:

image

Instructions:

(a)

The cabin crew attestation shall include all items specified in EASA Form 142 in accordance with items 1 - 12 as listed and described below.

(b)

Size shall be either 105mm × 74mm (one-eighth A4) or 85mm × 54mm, and the material used shall prevent or readily show any alterations or erasures.

(c)

The document shall be printed in English and such other languages as the competent authority deems appropriate.

(d)

The document shall be issued by the competent authority or by an organisation approved to issue cabin crew attestations. In that latter case reference to the approval by the competent authority of the Member State shall be stated.

(e)

The cabin crew attestation is recognised in all Member States and it is not necessary to exchange the document when working in another Member State.

Item 1

:

The title “CABIN CREW ATTESTATION” and the reference to Part-CC.

Item 2

:

Attestation reference number shall commence with the UN country code of the Member State followed by at least the two last numbers of the year of issue and an individual reference/number according to a code established by the competent authority (e.g. BE-08-xxxx).

Item 3

:

The Member State where the attestation is issued.

Item 4

:

The full name (surname and first name) stated in the official identity document of the holder.

Items 5 and 6

:

Date and place of birth as well as nationality as stated in the official identity document of the holder.

Item 7

:

The signature of the holder.

Item 8

:

Identification details of the competent authority of the Member State where the attestation is issued shall be entered and shall provide the full name of the competent authority, postal address, and official seal, stamp or logo as applicable.

Item 9

:

If the competent authority is the issuing body, the term “competent authority” and official seal, stamp or logo shall be entered.

In the case of an approved organisation, identification details shall be entered and shall at least provide the full name of the organisation, postal address and if applicable, the logo and:

(a)

in the case of a commercial air transport operator, the air operator certificate (AOC) number and detailed reference to the approvals by the competent authority to provide cabin crew training and to issue attestations; or

(b)

in the case of an approved training organisation, the reference number of the relevant approval by the competent authority.

If the competent authority is the issuing body, the term “competent authority” and official seal, stamp or logo shall be entered. In this case only, the competent authority may determine if its official seal, stamp or logo shall also be entered under Item 8.

Item 10

:

The signature of the officer acting on behalf of the issuing body.

Item 11

:

Standard date format shall be used: i.e. day/month/year in full (e.g. 22/02/2008).

Item 12

:

The same sentence in English and its full and precise translation into such other languages as the competent authority deems appropriate.

Format EASA normalisé pour les certificats de membre d'équipage de cabine

Les certificats de membre d'équipage de cabine délivrés dans un État membre conformément à la partie-CC sont conformes aux spécifications suivantes:

image

Instructions:

a)

Le certificat de membre d'équipage de cabine inclut toutes les rubriques spécifiées dans le formulaire 142 de l'EASA conformément aux rubriques 1 à 12 énumérées et décrites ci-dessous.

b)

Le format est soit de 105 mm x 74 mm (1/8 d'A4), soit de 85 mm x 54 mm, et le matériau utilisé prévient toute altération ou suppression, ou les fait apparaître clairement.

c)

Le document est imprimé en anglais et dans toute autre langue jugée utile par l'autorité compétente.

d)

Le document est délivré par l'autorité compétente ou par un organisme agréé pour délivrer des certificats de membre d'équipage de cabine. Dans ce dernier cas, une référence à l'agrément octroyé par l'autorité compétente de l'État membre est indiquée.

e)

Le certificat de membre d'équipage de cabine est reconnu dans tous les États membres et il n'est pas nécessaire d'échanger le document pour travailler dans un autre État membre.

Rubrique 1

:

Le titre «CERTIFICAT DE MEMBRE D'ÉQUIPAGE DE CABINE» et la référence à la partie-CC

Rubrique 2

:

Le numéro de référence du certificat commence par le code de pays «UN» de l'État membre, suivi par au moins les deux derniers chiffres de l'année de délivrance, ainsi que d'une référence/un numéro individuel selon un code établi par l'autorité compétente (par exemple BE-08-XXXX).

Rubrique 3

:

L'État membre dans lequel l'attestation est délivrée.

Rubrique 4

:

Le nom complet (nom et prénom) tel qu'indiqué dans le document officiel d'identité du titulaire.

Rubriques 5 et 6

:

Date et lieu de naissance, ainsi que la nationalité, tels qu'indiqués sur le document officiel d'identité du titulaire.

Rubrique 7

:

La signature du titulaire.

Rubrique 8

:

Des détails relatifs à l'identification de l'autorité compétente de l'État membre dans lequel le certificat est délivré sont indiqués, et comportent le nom complet de l'autorité compétente, son adresse postale et son sceau, cachet ou logo officiel, selon le cas.

Rubrique 9

:

Si l'autorité compétente est l'organisme de délivrance, le terme «autorité compétente», ainsi qu'un sceau, cachet ou logo officiel sont repris.

Dans le cas d'un organisme agréé, des détails relatifs à son identification sont repris et comportent au moins le nom complet de l'organisme, son adresse postale et, si applicable, son logo et:

a)

dans le cas d'un exploitant de transport aérien commercial, le numéro de certificat de transporteur aérien (AOC), ainsi que des références détaillées aux agréments octroyés par l'autorité compétente en vue de dispenser une formation de membre d'équipage de cabine et de délivrer des certificats; ou

b)

dans le cas d'un organisme de formation agréé, le numéro de référence de l'agrément pertinent délivré par l'autorité compétente.

Si l'autorité compétente est l'organisme de délivrance, l'expression “autorité compétente” ainsi qu'un sceau, cachet ou logo officiel sont repris. Dans ce cas uniquement, l'autorité compétente peut décider si son sceau, cachet ou logo officiel doit aussi être repris sous la rubrique 8.

Rubrique 10

:

La signature de la personne agissant au nom de l'organisme de délivrance.

Rubrique 11

:

C'est-à-dire format complet jour/mois/année (par exemple 22/2/2008).

Rubrique 12

:

La même phrase en anglais, ainsi que sa traduction précise et complète dans toute autre langue jugée appropriée par l'autorité compétente.

8279 | P6010
Amendé par : IR No 445/2015 du 2015-03-18
en
Appendice III de L’ANNEXE VI (PART-ARA)
Appendix III to ANNEX VI PART-ARA

image

image

image

image

8281 | P6020
en
Appendice IV de L’ANNEXE VI (PART-ARA)
Appendix IV to ANNEX VI PART-ARA

FLIGHT SIMULATION TRAINING DEVICE QUALIFICATION CERTIFICATE

Introduction

EASA Form 145 shall be used for the FSTD qualification certificate. This document shall contain the FSTD Specification including any limitation(s) and special authorisation(s) or approval(s) as appropriate to the FSTD concerned. The qualification certificate shall be printed in English and in any other language(s) determined by the competent authority.

Convertible FSTDs shall have a separate qualification certificate for each aircraft type. Different engine and equipment fit on one FSTD shall not require separate qualification certificates. All qualification certificates shall carry a serial number prefixed by a code in letters, which shall be specific to that FSTD. The letter code shall be specific to the competent authority of issue.

image

image

CERTIFICATS DE QUALIFICATION DES SIMULATEURS D’ENTRAÎNEMENT AU VOL

Introduction

Un formulaire 145 de l’EASA est utilisé pour le certificat de qualification FSTD. Ce document contient la spécification du FSTD et notamment toute(s) limitation(s) et toute(s) autorisation(s) spéciale(s) ou tout/tous agrément(s) spécial/spéciaux qui serait/seraient applicable(s) au FSTD concerné. Le certificat de qualification est imprimé en anglais et dans toute(s) autre(s) langue(s) déterminée(s) par l’autorité compétente.

Les FSTD convertibles disposent d’un certificat de qualification séparé pour chaque type d’aéronef. Des configurations différentes de moteurs et d’équipement prévues sur un FSTD n’exigent pas de certificats de qualification séparés. Tous les certificats de qualification portent un numéro de série prédéterminé, consistant en un code constitué de lettres, qui est propre à ce FSTD. Ce code en lettres est propre à l’autorité compétente qui délivre le certificat.

image

image

8283 | P6030
en
Appendice V de L’ANNEXE VI (PART-ARA)
Appendix V to ANNEX VI PART-ARA

image

image

image

Appendice V de L'ANNEXE VI (PARTIE ARA)

image

8285 | P6040
Amendé par : IR No 245/2014 du 2014-03-14
en
Appendice VI de L’ANNEXE VI (PART-ARA)
Appendix VI to ANNEX VI PART-ARA

STANDARD EASA MEDICAL CERTIFICATE FORMAT

The medical certificate shall conform to the following specifications:

(a)

Content

(1)

State where the pilot licence has been issued or applied for (I),

(2)

Class of medical certificate (II),

(3)

Certificate number commencing with the UN country code of the State where the pilot licence has been issued or applied for and followed by a code of numbers and/or letters in Arabic numerals and latin script (III),

(4)

Name of holder (IV),

(5)

Nationality of holder (VI),

(6)

Date of birth of holder: (dd/mm/yyyy) (XIV),

(7)

Signature of holder (VII)

(8)

Limitation(s) (XIII)

(9)

Expiry date of the medical certificate (IX) for:

 

Class 1 single pilot commercial operations carrying passengers,

 

Class 1 other commercial operations,

 

Class 2,

 

LAPL

(10)

Date of medical examination

(11)

Date of last electrocardiogram

(12)

Date of last audiogram

(13)

Date of issue and signature of the AME or medical assessor that issued the certificate (X). GMP may be added to this field if they have the competence to issue medical certificates under the national law of the Member State where the licence is issued.

(14)

Seal or stamp (XI)

(b)

Material: Except for the case of LAPL issued by a GMP the paper or other material used shall prevent or readily show any alterations or erasures. Any entries or deletions to the form shall be clearly authorised by the licensing authority.

(c)

Language: Licences shall be written in the national language(s) and in English and such other languages as the licensing authority deems appropriate.

(d)

All dates on the medical certificate shall be written in a dd/mm/yyyy format.

(e)

A standard medical certificate format is shown in this Appendix.

image

image

image

(BLANK PAGE)

MODÈLE NORMALISÉ DE CERTIFICAT MEDICAL DE l'AESA

Le certificat médical est conforme aux spécifications suivantes:

a)

Contenu

1)

État dans lequel la licence de pilote a été délivrée ou demandée (I)

2)

Classe du certificat médical (II)

3)

Numéro de certificat commençant par le code de pays “UN” de l'État dans lequel la licence de pilote a été délivrée ou demandée et suivi d'un code constitué d'une suite de numéros et/ou de lettres, en chiffres arabes et caractères latins (III)

4)

Nom du titulaire (IV)

5)

Nationalité du titulaire (VI)

6)

Date de naissance du titulaire: (jj/mm/aaaa) (XIV)

7)

Signature du titulaire (VII)

8)

Limitation(s) (XIII)

9)

Date d'expiration de l'attestation médicale (IX) pour:

 

Classe 1, exploitation commerciale monopilote avec transport de passagers,

 

Classe 1, autres exploitations commerciales,

 

Classe 2,

 

LAPL

10)

Date de l'examen médical

11)

Date du dernier électrocardiogramme

12)

Date du dernier audiogramme

13)

Date de délivrance et signature de l'AME ou de l'évaluateur médical qui a délivré le certificat (X). Un médecin généraliste peut être ajouté dans ce champ s'il dispose de la compétence de délivrer des certificats médicaux en vertu du droit national de l'État membre dans lequel la licence est délivrée.

14)

Sceau ou cachet (XI)

b)

Support: Sauf dans le cas d'une LAPL délivrée par un GMP, le papier ou tout autre support utilisé prévient toute altération ou suppression, ou les fait apparaître clairement. Tout élément ajouté sur ou supprimé du formulaire est validé d'une manière claire par l'autorité compétente.

c)

Langue: les licences sont établies dans la/les langue(s) nationale(s) et en anglais, ainsi que dans toute autre langue que l'autorité compétente juge appropriée.

d)

Toutes les dates présentes sur l'attestation médicale sont écrites selon le format jj/mm/aaaa.

e)

Un format normalisé d'attestation médicale est illustré dans le présent appendice.

image

image

image

(PAGE VIERGE)

8287 | P6050
Amendé par : IR No 245/2014 du 2014-03-14
en
Appendice VII de L’ANNEXE VI (PART-ARA)
Appendix VII to ANNEX VI PART-ARA

image

image

image

image

8289 | P6060



Erreur

Une erreur est survenue lors du chargement du document. Merci de ressayer. Si l'erreur persiste, contactez-nous.